IBRAHIMA KASSORY FOFANA : « PROMOUVOIR LA POLITIQUE DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS N’EST PAS QU’UNE NÉCESSITÉ SOCIALE C’EST AUSSI ET SURTOUT UN IMPÉRATIF ECONOMIQUE. »

  • Ibrahima Ndeye
  • février 11, 2019
  • Commentaires fermés sur IBRAHIMA KASSORY FOFANA : « PROMOUVOIR LA POLITIQUE DE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS N’EST PAS QU’UNE NÉCESSITÉ SOCIALE C’EST AUSSI ET SURTOUT UN IMPÉRATIF ECONOMIQUE. »



Conakry, le 11 février 2019 – Près de six mois après la signature de la convention de financement de l’acquisition de logements sociaux, le Premier ministre, Chef du Gouvernement a pris part ce lundi, à la présentation de l’analyse du marché du logement en Guinée.

Cette étude portant sur l’analyse du marché du logement en Guinée réalisée conjointement par le Gouvernement guinéen et la Société Financière Internationale, prend en compte une préoccupation majeure des populations à savoir l’accès à un logement à la fois décent et sécurisé. Aujourd’hui, la Guinée fait face à un déficit de logements important estimé à 500 000 unités avec une demande annuelle qui s’élève à 47 000 logements.

La région métropolitaine de Conakry, qui abrite un sixième de la population du pays connaît de nos jours, une croissance élevée de 6,3% par an et concentre la majeure partie de ce déficit. Sous la pression de l’urbanisation et compte tenu de l’absence d’offre de logements sur le marché formel, l’habitat informel s’est développé de manière exponentielle à Conakry. Toutefois, des investissements clés et le renforcement de capacités de certains acteurs permettraient au pays d’augmenter rapidement sa production de logements abordables.

 

Pour le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, la volonté exprimée du Président de la République Alpha Condé, à travers l’initiative ‘’Un toit pour chaque Guinéen », permettra sans failles de faire face à la problématique générale du logement dans notre pays et particulièrement du logement social. Ainsi pour matérialiser cette vision, selon, Ibrahima Kourouma, le Gouvernement vient de mettre sur pied un programme de construction de 5000 logements sociaux à Conakry et à l’intérieur du pays.

De son côté, le Directeur Régional Afrique de l’Ouest et du Centre de la Société Financière Internationale a clairement précisé que la Guinée est un pays prioritaire pour l’IFC, avec un concours qui va bientôt atteindre les 400 millions de dollars. Pour Aliou Maiga, la Guinée fait face à une crise majeure du logement, car selon différentes sources, ce déficit de logements pourrait se situer entre 250 000 à 65 000 unités au cours des cinq à dix prochaines années si rien n’est fait dans ce sens.

Pour sa part, le Premier ministre, Chef du Gouvernement dira que la thématique de cet atelier s’inscrit en droite ligne des axes prioritaires du programme présidentiel en l’occurrence les logements sociaux avec pour ambition de faire de chaque citoyen un propriétaire de patrimoine immobilier, c’est-à-dire garantir à chaque famille un toit.

Poursuivant, Ibrahima Kassory Fofana a mentionné que disposer d’un logement décent est une condition d’épanouissement personnel et familial. Il appartient à l’État, de favoriser les meilleures conditions d’accès. Selon, le Premier ministre, Chef du Gouvernement en raison des impacts importants et divers prévisible, le secteur du bâtiment et des Travaux Publics (BTP) devrait occuper une place de premier choix dans le tissu économique pour garantir sa large contribution à la création d’emplois et favoriser la génération d’effets d’entraînement multiples sur l’activité économique. Le constat aujourd’hui est que le secteur des BTP bénéficie de faibles financements des banques et établissements financiers conclut-il.


La Cellule de Communication du Gouvernement