Mines: Société des Bauxites de Guinée vers la construction de sa mine et d’une raffinerie

  • Ibrahima Ndeye
  • avril 30, 2018
  • Commentaires fermés sur Mines: Société des Bauxites de Guinée vers la construction de sa mine et d’une raffinerie

Le Ministre des Mines et de la Géologie a fait une communication relative à la Convention de Base portant sur la construction et l’exploitation d’une mine de bauxite et d’une raffinerie d’alumine par la Société de Bauxites de Guinée S.A (SBG).

Le Ministre a indiqué que la Société des Bauxites de Guinée (SBG.SA) est une société de droit guinéen, détentrice d’une concession minière qui souhaiterait négocier une Convention minière avec le Gouvernement pour la construction et le développement d’une raffinerie à Débélé et une mine de bauxite à Garafiri. Cette volonté s’inscrit dans la politique du Chef de l’Etat qui consiste à favoriser les projets de transformation locale des minerais.

Il s’agit d’un projet industriel intégré pour la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine, d’une capacité initiale de 1,6 million de tonnes d’alumine par an, la construction et l’exploitation d’une mine de bauxite avec une production de 8 millions de tonnes, dont 3 millions de tonnes à l’exportation et 5 millions de tonnes à la transformation par la raffinerie. Les activités de la société sont principalement basées dans la Préfecture de Kindia.

Il a affirmé que cette convention en faveur de la Société des Bauxites de Guinée (SBG S.A) va contribuer à mitiger les crises sociales à travers : la création de 1.803 emplois directs et 6.000 emplois indirects pendant la phase d’exploitation et 10.000 emplois directs et indirects pendant la phase de construction, avec un Investissement d’un milliard quatre cents millions de dollars américains (1.400.000.000  U$).

Le Ministre a informé que l’Etat guinéen bénéficiera au titre de ce projet des avantages spécifiques pendant les phases de la construction et d’exploitation :

–          Droits et taxes : 2.510.000 $US versés à l’Etat ;

–          Impôts et taxes attendus : 6.000.000 $US par an pour l’Etat ;

–          Taxes superficiaires pour les communautés : 75.300 $US par an ;

–          Taxe minière à l’extraction et à l’exportation :    9.000.000 $US par an ;

–          Autres taxes et impôts : 72.520.000 $US par an ;

–          Contribution au développement local 0,5% du chiffre d’affaires.

En plus des impôts, taxes et la création d’emplois, la SBG S.A construira des infrastructures nécessaires pour la réalisation de son projet et qui bénéficieront aux infrastructures ferroviaires dans le cadre de la mutualisation. Elles auront un effet considérable sur les activités minières mais également sur celles agricoles, de construction d’infrastructures sanitaires et scolaires dans la région. Le projet favorisera aussi l’aménagement et le développement de la zone Est du Port de Conakry, projetés par le Gouvernement.

Le Ministre a expliqué que les éléments constitutifs de ce projet de Convention de Base négocié entre l’Etat Guinéen et ceux de l’Investisseur comportent 37 articles parmi lesquels, on peut citer :

–          Droit applicable et Stabilisation Fiscale et Douanière ;

–          Régime fiscal et douanier pendant les phases de construction et d’exploitation ;

–          Participation de l’Etat ;

–          Date de la 1ère production commerciale et maintien de la production ;

–          Protection de l’Environnement ;

–          Transparence et lutte contre la corruption ;

–          Développement de la communauté locale ;

–          Personnel et emplois ;

–          Résiliation.