Transport aérien: le Ministre d’Etat Oyé Guilavogui au 3ème forum aéronautique  mondial de l’organisation de l’aviation civile internationale au Nigeria.

Abuja- le Ministre d’Etat, Ministre des transports, son Excellence Oyé Guilavogui a pris part au 3ème forum aéronautique  mondial de l’organisation de l’aviation civile internationale. Cette rencontre   qui a mobilisé les Ministres des transports, les Directeurs de l’aviation civile et les bailleurs de fonds traditionnels, s’est déroulée pour la première fois en terre africaine.

Le thème principal de ce forum concernait la mobilisation pour le financement des infrastructures aéronautiques.

Signalons la présence fortement remarquée de la Banque Mondiale, du FMI, de la BADEA et de la BAD à ce forum au cours duquel le constat a été fait que ces institutions financières internationales n’interviennent que pour 4% dans le domaine des infrastructures aéronautiques et seulement 1% au niveau du continent africain ; ce qui signifie une très faible demande de financement formulée par les états africains auprès de ces institutions de financement.

C’est dans cette optique que la délégation conduite par le Ministre Oyé Guilavogui a présenté au cours de ce forum, les diverses opportunités guinéennes pouvant permettre aux bailleurs de fonds de s’intéresser à investir en Guinée. Pendant trois jours du 20 au 22 novembre, les Ministres, spécialistes de l’aéronautique et les bailleurs de fonds ont discuté de la nécessité d’accorder une certaine priorité aux infrastructures aéronautiques qui de nos jours constituent un facteur essentiellement de développement économique des états.

Au cours du forum, le ministre Guilavogui a rencontré le Président du Conseil  de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OAC), le nigérian Dr. Bernard Aliu. Lors de cet entretien, le Ministre Oyé Guilavogui s’est réjoui du tête-à-tête qu’il a eu avec le dirigeant de l’OACI. Il a dit en substance :

« Je suis fortement impressionné par la qualité de l’organisation de ce grand forum aéronautique international organisé pour la première fois dans un pays africain. Mieux, j’ai été reçu par le Président du Conseil  de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Mes impressions sont très bonnes.

Ce qu’il faut retenir c’est les critiques très amères que nous avons reçues du Président du Conseil de l’OACI en ce qui concerne le faible niveau de sécurité (22%) de notre pays en matière de l’aviation civile.

 Je considère que ces critiques constructives vont nous aider à nous améliorer pour atteindre le niveau fixé par le sommet des Chefs d’Etat de l’Union Africaine d’Abuja en 2012 qui est de 60%.

 Il est à signaler que dans un passé récent en 2016, nous étions à un niveau de 8% en matière de sécurité. Grâce à l’appui du gouvernement du  Président Alpha Condé qui tient au développement de ce secteur, des efforts appréciables ont été développés par la Direction de l’Aviation Civile qui a été érigée en Autorité Aéronautique Autonome le 25 février 2017 afin de lui donner les moyens qui lui ont permis d’atteindre en si peu de temps  le niveau de  22 %.

Au moment où je vous parle, le nouveau code de l’Aviation Civile de la Guinée est en voie d’approbation par le Conseil des Ministres qui le soumettra dans les jours qui suivent à l’Assemblée Nationale pour adoption ; ce qui nous hissera à plus de 40% d’ici la fin de l’année 2017. Donc, nous avons promis au Président du Conseil  de l’OACI que d’ici fin 2018 avec l’appui du gouvernement, nous atteindrons le niveau requis des 60% fixé par le sommet des Chefs d’Etat de l’UA.

Cet entretien avec le Président du Conseil de l’OACI a donc été pour moi, l’occasion de signaler à la communauté aéronautique internationale, les efforts déployés au cours de cette année 2017 par le gouvernement guinéen dans le secteur de l’aviation civile  avec l’appui bien entendu de Monsieur le Président de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *