Pnud-Guinée: Transformer nos sociétés pour les rendre viables et résilientes pour tous  

La résilience est essentielle pour parvenir au développement durable. Adopté avec la promesse de ne pas faire de laissés-pour-compte, le Programme 2030 consacre l’engagement à donner des moyens d’action aux victimes de la marginalisation et de l’exclusion, pour réduire leur vulnérabilité aux chocs économiques, sociaux et environnementaux.

         Ces dernières années, la communauté internationale a fait des progrès remarquables dans la promotion des droits du milliard de personnes handicapées que compte la planète. Le Programme 2030, le Nouveau Programme pour les villes et le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe reconnaissent le handicap comme une question transversale.

         Pour autant, les personnes handicapées restent trop souvent maintenues à l’écart de la conception, de la planification et de la mise en œuvre des politiques et programmes qui ont une incidence sur leur vie. Trop souvent, elles subissent la discrimination dans l’accès à l’emploi, à l’éducation et à d’autres services.

         Pour surmonter ce problème, il faut garantir aux personnes handicapées, avec leur consentement et leur participation, des installations, technologies, infrastructures, services et produits modulables, accessibles et utilisables. Nous devons nous appuyer sur la connaissance que les personnes handicapées ont de leur situation pour concevoir, élaborer et mettre en œuvre des solutions novatrices et abordables permettant d’assurer l’égalité pour tous.

         À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, engageons-nous à faire tomber les barrières physiques et culturelles, à construire des sociétés résilientes et à créer des opportunités qui nous aideront véritablement à ne pas faire de laissés-pour-compte.

 

Célébration de la Journée des personnes handicapées en Guinée

En Guinée, les festivités marquant la Journée Internationale des personnes handicapées se sont déroulées tout au long du Weekend à l’Espace Blue Zone de Kaloum qui a fait le plein. C’était en présence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, de la Ministre de l’Action sociale, promotion féminine et enfance, du Ministre de la Jeunesse et celui du Budget, du Directeur pays PNUD Guinée, Mr Lionel Laurens, de la cheffe section protection de l’Unicef, Mme Anita, représentant Mr Marc Rubin (RR, Unicef Guinée).

 

La Journée a enregistré une forte mobilisation des personnes vivant avec un handicap et la participation de One Family People, un groupe d’artistes venu de la Sierra Leone qui a émerveillé le Public. Cette participation des personnes handicapées de la Sierra Léone a donné une nouvelle dimension à l’événement.

 

La Journée des personnes vivant avec un handicap institué par les Nations Unies en 1992, est célébrée chaque année afin d’éveiller les consciences et de mobiliser des soutiens autour des enjeux fondamentaux liés à l’inclusion des personnes handicapées dans la société et à leur participation au développement.

 

« Reconnaitre et valoriser le talent des personnes handicapées » est le thème national choisi cette année.

Ainsi, des prestations artistiques, une projection extrait Documentaire sur les non-voyants, des Interventions des Organisations de protection des personnes vivant avec un handicap, une Prestation sportive de Basket Ball des personnes vivant avec un handicap, l’exposition des produits artisanaux, fabriqués par les personnes handicapées, qui ont besoin d’être valorisés, un Plaidoyer des enfants handicapés de Guinée et un concert, la visite des stands par les officiels sont autant d’activités qui ont tenu en haleine le public, samedi soir et dimanche matin à la Blue Zone.

L’évènement de Conakry ainsi que tous les discours prononcés,  à cette occasion, par Mme la Ministre de l’Action sociale, de la promotion féminie et de l’enfance, par des partenaires (PNUD et Unicef), par les organisations de protection des personnes handicapées et par le Premier Ministre, chef du Gouvernement ont porté essentiellement sur le rôle des arts inclusifs dans la création de sociétés durables et résilientes, où les personnes handicapées seront parfaitement intégrées parmi les acteurs majeurs de la société.

 

Cet évènement a fait écho à la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées, qui promeut les droits culturels des personnes handicapées à participer à des activités culturelles et artistiques et reconnait leur droit d’avoir l’opportunité de développer et utiliser leur potentiel créatif, artistique et intellectuel.

 

L’intégration artistique et culturelle des personnes handicapées est étroitement liée aux améliorations d’autres problèmes relatifs au handicap et à l’égalité des genres. La fête a été tout simplement belle.

 

Une réunion de Débriefing réunissant la Direction du PNUD, les représentants du Ministère de l’action sociale, des organisations de protection des personnes handicapées et de la délégation venue de la Sierra Léone s’est tenue ce Lundi matin dans la Salle des réunions du 1er Étage de la Maison Commune, pour tirer les leçons de l’organisation de la Journée Internationale des personnes handicapées (2017) et dégager les perspectives pour que des actions durables et inclusives, relatives à l’autonomisation de cette couche fragile soient envisagées et soutenues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *