Boké : 12 personnes indemnisées par le Consortium SMB/WINNING sur le Projet AMR à plus de 6 milliards GNF

Le Consortium SMB/Winning, partenaire de la Société Alliance Minière Responsable (AMR) a procédé, samedi 19  janvier, au paiement d’un montant de 6.677.572.300 GNF pour les compensations d’expropriation relatives à la première zone minière sur le plateau 6 Est du Permis d’exploitation d’AMR. La cérémonie de remise des différents chèques aux ayants droits, s’est déroulée à la base vie de TOP MINING, une société de sous-traitance du Consortium, en présence des autorités locales et d’un huissier de justice. A-t-on constaté sur place.

Le paiement de cette nième compensation du Consortium SMB/WINNING s’inscrit dans le cadre du respect du code minier en vigueur en République de Guinée, mais aussi et surtout du respect des engagements pris  par le Consortium en vers les communautés riveraines.

Ceux sont au total 12 personnes venues des villages de Kandomba, Kotoboria, et Kassilip, districts de N’Daghara, dans la Commune Rurale de Tanènè, à bénéficier de cette indemnisation qui s’élève à 6 milliards 677 millions 572 mille 3 cents Francs Guinéens.

 A la cérémonie de remise, le chef de département des relations communautaires de TOP MINING, M. Kaba CAMARA, a invité les communautés à utiliser ces  fonds  à bon escient. « Ces compensations font partie intégrante du Plan de Gestion Sociale et Environnementale (PGES) incluant un Plan d’Action de Réaménagement et de Compensation (PARC) pour les surfaces occupées par les aménagements miniers. Ont ce jour été compensées les pertes de terres, d’arbres sauvages et de cueillette, de plantations et de cultures d’ayants droits individuels ou communautaires» Et d’ajouter « Je formule mes vœux que ces fonds soient utilisés  à bon escient et que les bénéficiaires entreprennent des Activités Génératrices de Revenus (AGR) et de Formation». Souhaite M. Kaba.

Ces impacts ont été évalués par le  bureau d’étude, l’Observatoire National de la République de Guinée (ONRG) comme le témoigne ici, Docteur Daouda Koman : « Nous sommes présents sur le Projet AMR depuis son démarrage, à savoir dès le stade d’exploration, à commencer par la réalisation de la Notice d’Impact Environnemental et Social (NIES), puis par les Etudes d’Impact Environnemental et Social (EIES) et actuellement par les Plans d’Action de Réaménagement et de Compensation (PARC). Ce qui nous a  conduit ce jour au processus de paiement d’une des compensations du PARC» Très émus et avec sourire aux lèvres les bénéficiaires que nous avons interrogés ont  exprimé en langues du terroir leurs sentiments de satisfaction totale à l’endroit du Consortium. Mais leurs avis sont partagés sur l’utilisation de ces fonds.

Il fut heureux d’entendre des projets allant dans le sens d’Activités Génératrices de Revenus et de Formation tel que celui d’Je Diallo, du secteur Kandomba, qui entend faire un salon de coiffure moderne dans son village pour faciliter la coiffure aux jeunes filles et améliorer sa recette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *