L’entourage d’Alpha Condé impliqué dans le bradage des biens immobiliers de l’Etat

Le président de la république de Guinée est entouré par un groupe de bandits à col blanc. Un petit clan qui fait du mal à certains citoyens guinéens en son nom. Un clan composé du protocole de la présidence, notamment un certain Sinkoun Kaba, l’intendant du président qui se fait appelé Billgates , Ibrahima Kalil Kaba, la femme du ministre de la ville et de l’aménagement du territoire  et Hadja Gnouma Traoré une femme d’affaires et membre d’une organisation patronale en Guinée tous tapis dans les couloirs du palais présidentiel à Kaloum.

Ce clan est cité dans plusieurs dossiers qui sont peu catholiques en Guinée. C’est le cas par exemple du dossier  de l’immeuble Printaniat, situé à quelques mètres du commissariat central de la commune de Kaloum où ce groupe de bandit  tente  de déloger au profit  dame Gnouma TRAORE. C’est un bâtiment que ces guinéens ont baillé pour une période  de près de vingt ans. Ce clan agirait   au nom du chef l’Etat des guinéens

Dans nos enquêtes, il ressort que ce réseau qui agit en complicité avec le ministre de la ville et de l’aménagement du territoire, qui, lui aussi est en train de se faire de l’argent sur le dos du président guinéen alors que ce dernier n’est ni de près ou de loin informé des agissements de ces hommes et femmes qui sont prêts à vendre leur âme au diable pour satisfaire leur objectif qui est celui de s’enrichir sur le dos de l’Etat guinéen.

Un système est bien utilisé par les cadres guinéens depuis très longtemps .C’est à dire que c’est le président que nous a mandaté de le faire et après la départ de ce dernier du pouvoir, ils seront prêts à l’accuser et lui faire porte la responsabilité du bilan négatif sous prétexte que le chef de l’Etat, le président Alpha Condé n’écoute pas les conseils.

Dans nos investigations, dans un autre dossier  les mêmes noms apparaissent encore. C’est un dossier qui concerne l’ancien footballeur guinéen, Naby Laye Papa Camara. Selon nos informations, le même groupe composé du clan, Gnouma Traoré femme d’affaires, l’intendant à la présidence de la République ‘’Billgates’’  et le chef protocole à sékoutoureya ,  Sinkoun Kaba, auraient exproprié cet ancien capitaine de l’équipe nationale, d’un bâtiment qui lui aurait été affecté par le feu président Lansana CONTE dans le respect des lois en vigueur en république de Guinée. Ce bâtiment devait de lieu de vente d’équipements sportif pour permettre à cet ancien jouer de subvenir à ses besoins économiques vu la pauvreté dans laquelle ce dernier  végétait. Selon les mêmes sources, cet acte posé par ce groupe parrainé par le ministre de la ville et l’aménagement du territoire aurait précipité la mort Papa Camara car n’ayant pas pu tenir, il rendra l’âme suite à une crise cardiaque dans les mois qui suivront.

Dans cette optique de faire du mal à des guinéens au nom de celui était à la tête de l’union africaine, ce groupe a exproprié une autre femme du nom de Madame Solange Barry, une prétendue amie de dame Gnouma Traoré d’une autre maison qu’elle aurait baillé des mains de l’Etat guinéen, cette dernière se voyant dans une situation de trahisons de la part de son ami n’a pas pu tenir du coup, elle aussi nous quitte par déception.

Pourtant, un décret du président  général Lansana Conte qui  date du 6 Mai 1993  a  fixé les conditions de cession de certains bâtiments appartenant à l’Etat. Selon ce décret, toute personne physique ou morale de nationalité guinéenne peut prétendre  à l’achat  des bâtiments proposés par l’Etat. « Dans une telle situation, si l’Etat veut bailler un bâtiment  occupé par des guinéens, il doit d’abord leur demander s’ils sont intéressé. C’est lorsqu’ils n’ont pas les moyens  qu’on fera appel à une autre personne »a indiqué un ancien cadre de ministère de l’habitat qui a préféré gardé l’anonymat.

Selon nos informations la plupart des habitants du bâtiment de Printania  situé non loin du commissariat central de Kaloum, n’ont  été contacté pour  une nouvelle proposition de bail. Ils se disent d’ailleurs surpris de voir ces cadres agir de cette façon sans demander leur avis. D’ailleurs selon les mêmes sources, le premier bail n’est pas encore arrivé à terme.
Un autre bâtiment situé dans le quartier Boulbinet, non loin de la station Total  serait la prochaine cible.
Des observateurs bien avertis disent que le chef de l’Etat doit revoir son entourage composé que des personnes qui font du mal aux populations guinéennes en son nom car selon eux, ce sont même ces personnes qui étaient avec le feu président Lansana CONTE, c’était les mêmes qui lui donnaient des conseils .Aujourd’hui, ce sont les mêmes qui qualifient le régime militaire dirigé à l’époque par l’homme du 3 avril 1984 de tous les noms d’oiseaux de mauvaise augure. Ils qualifient ce bilan de chaos pour la Guinée.

La rédaction de Guinéemining .info

Mamoudou Diallo

Journaliste d'investigation Mines-Environnement-Economie-Energie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *