Mines : Alliance Minière Responsable procède au paiement de sa taxe superficiaire  au cours de son audience publique à Boké

La société francaise Alliance Minière Responsable (AMR) a tenu ce
mercredi 21 juin 2017 une audience publique dans salle  de lecture  de
la bibliothèque préféctorale de Boké . La rencontre avait pour objectifs , d’informer les populations locales de l’octroi du permis de production d’AMR (daté du 07 juin 2017),  de l’accord de production signé avec la Société Minière de Boké (SMB) (daté du 14 juin 2017),
des prochaines étapes de son projet d’exploitation, de la présentation
des équipes communautaires en charges des aspects environnementaux et
sociaux et de la remise des taxes supérficiaires aux trois communes
couvertes par le permis d’exploitation d’AMR.
Cette rencontre a reuni un vaste ensemble de parties prenantes
incluant le gouvernorat, la préfécture – et services administratifs associés – ainsi que les représentants de la société civile et des communautés locales (sous-préfectures, chefs de districts et chefs de secteurs) . A-t-on constaté sur place .
L’Alliance Minière Responsable (AMR), en activité depuis 2 ans à Boké
sur un permis d’exploration couvrant une surface initiale de 295 km2
vient d’obtenir un permis d’exploitation de 147 km2 soit sucorrespondant à un périmètre réduit de 50% par rapport à la surface du permis d’exploration initial, en accord avec le Code Minier. La
Société vient par ailleurs de signer un accord de production avec la
Société Minière de Boké (SMB) offrant l’opportunité, d’une part de mutualiser les infrastructures logistiques de proximité déjà existantes (piste minière et port de Dapilon) et, d’autre part
,d’entrer en production dans un délai optimum en réponse à la volonté
du gouvernement guinéen ,  de placer la Guinée au premier rang mondial
d’exportation de la bauxite.
d
C’est le Directeur des Opérations de AMR,  Philippe KISTER,  qui a tout d’abord procedé à un rappel sur les acquis du permis, les perspectives et les obligations pendant les prochaines étapes de développement du projet, se focalisant tout particulièrement sur les
engagements initaux d’AMR en termes environnementaux et sociaux qui
ont été intégralement repris dans l’accord de production avec la SMB.
Ceux-ci comprennent à la fois (i) les engagement d’implémentation de
Plan de Gestion Environnementale et Sociale(PGES) – incluant la contribution au Fond de Développement Local (à savoir, en référence à l’article 130 du code minier, les 0.5% du chiffre d’affaire que doivent verser toutes les sociétés minières directement au communautés
locales), (ii) l’implémentation d’un Plan d’Acion de Réinstallation et de Compensation (PARC), (iii) les engagements de promotion du Contenu
Local, et (iv) les engagements volontaires de Développement Local..
L’Observatoire National de la République de Guinée (ONRG), bureau d’étude présent dès les débuts du Projet d’AMR sur les questions environnementales et sociales, continue d’être impliqué dans le
Projet, à commencer par leur prochaine mission d’execution des études
et de suivi d’implémentation du PARC le long du tracé d’extension de
la piste minière. En poursuivant avec l’ONRG, l’alliance AMR-SMB
souhaite maintenir un sérieux et une confiance déjà éprouvés et félicités envers ce bureau d’étude par toutes les instances locales et nationales. Dans son alloculation, Didier Bazzo, Directeur Technique de l’ONRG n’a pas hésité à élargir les discussions sur la
nécessitéspour les communautés de s’engager dans des actions complémentaires aux activités minières, en se focalisant tout particulièrement sur le développement agricole (cultures maraichères, et riz) et d’élèvage(incluant la pisciculture), dont la région de Boké
possède tout le potentiel. Il s’agit non seulement de développer la capacité d’approvisionner localement les socités minières en production, en construction ou en développement, mais également de
concevoir une filière prospère et indépendante du secteur minier.
Cette rencontre était  présidée par le Sécrétaire Général Chargé des
Collectivités Mr Jean Béavogui et s’est achévée par le payement des taxes superficiaires d’un montant total 98 .903. 100 GNF, qui sont
réparties  comme suit – ( en conformité avec le code minier et l’avis
de recouvrement délivré par le Ministère des Mines et de la Géologie)
:
Commune Urbaine de Boké : 30 .134 800 GNF
Commune Rurale de Malapouya : 2 .194 .700 GNF
Commune Rurale de Tanéné : 66. 573 .600 GNFRef. 75 US$/km2/an converti au taux du jour de la BCRG (soit 8 958 GNF
pour 1 US $ au 15 juin 2017).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *