Environnement

COP22 : La Ministre de l’Agriculture, Jacqueline Marthe Sultan, participe à un panel sur le thème « AGRICULTURE INTELLIGENTE FACE AU CLIMAT EN ACTION »

0 38

Marrakech, le 15 Novembre 2016 – Ce mardi, la Ministre guinéenne de l’Agriculture, Jacqueline Marthe Sultan, a activement participé à un panel sur le thème « AGRICULTURE INTELLIGENTE FACE AU CLIMAT EN ACTION » devant un parterre de personnalités  et de nombreux délégués guinéens et compatriotes venus pour l’occasion.

En prenant la parole en premier, la Directrice Agriculture de la Banque Mondiale, Mme Ethel SENNHAUSER a livré son intervention  introductive en mettant l’accent sur le potentiel très important de l’Afrique face au changement climatique; potentiel qui fait de l’Afrique le Futur du monde. Elle dira notamment que l’Afrique peut sauver le monde, mais pour cela, il faut qu’elle se prépare pour les bouleversements et les changements à venir. C’est la nécessité d’une stratégie basée sur de  meilleures pratiques agricoles et une approche innovante qui nous conduit aujourd’hui à l’Agriculture Intelligente face au changement climatique (AIC).

Cette agriculture intelligente s’appuie sur 3 axes:

1/ la Croissance ;

2/ la Résilience ;

3/ l’Atténuation.

L’Afrique doit se donner les moyens de gagner sur les 3 tableaux !

Mme SENNHAUSER a annoncé l’appui de la Banque Mondiale à l’initiative AAA, ce qui lui permettra d’aider plusieurs pays africains dans cet agenda. D’ici 2026, 20 millions d’agriculteurs vont bénéficier du programme AIC à travers des appuis et subventions qui ont déjà commencé dans certains pays d’Afrique de l’ouest.

Dans son allocution, Mme Jacqueline SULTAN, qui a eu l’honneur de livrer le discours liminaire de cet événement organisé par la banque Mondiale,  a d’abord salué l’engagement de cette institution à travers son plan d’action visant à promouvoir l’agriculture intelligente.

Son intervention s’est focalisée sur les méfaits potentiels du changement climatique et son impact sur l’agriculture, la pêche, l’élevage et la foresterie. Elle a passée en revue les différentes initiatives dans le cadre de l’AIC et mis l’accent sur l’initiative pour l’Adaptation de l’Agriculture Africaine – AAA -. Cette dernière née des initiatives africaines qui a su mobiliser la grande majorité des pays africains pour la mise en œuvre des engagements de la COP21 et faciliter l’accès des projets africains au fonds climat.

Pour finir, notre Ministre de l’Agriculture a fait un plaidoyer à l’attention des décideurs, des partenaires techniques et financiers, des institutions de recherche, du secteur privé, des ONG et de la société civile, pour un soutien en faveur de l’agriculture africaine qui passe par des politiques harmonisées, la connaissance des meilleures pratiques adaptées localement et des investissements importants dans l’agriculture.

A noter que parmi les participants on pouvait signaler la présence de :

1- Mme Ethel SENNHAUSER – Directrice Agriculture – Banque Mondiale

2- Mme Jacqueline Marthe SULTAN – Ministre Agriculture GUINEE

3- Mr. Ouendeba Botorou, Haut Commissaire à l’Initiative 3N  (les Nigeriens Nourissent les Nigeriens), Niger

4- Mme Estherine Linsinge-FOTABONG – Directrice Agence de Plannification et Coordination du NEPAD (NPCA)

5- M. Daniel GAD – PDG OMEGA FARMS pour le secteur Privé

6- M. Ademola BRAIMOH – Coordinateur Agriculture et Sécurité Alimentaire – Banque Mondiale, qui a assuré la modération de la table ronde.

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernem

About the author / 

Abdoulaye NDiaye

PUB

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

Dr. Ousmane Kaba-Rencontre PADES

Dr. Ousmane Kaba-Rencontre PADES avec Jeunes 8 Avril 2017
Aller à la barre d’outils