Sante

Célébration ce lundi des 70 ans du fond des Nations-Unies pour l’enfance et les 27 ans de la Convention des Droits des Enfants au palais du peuple de Conakry.

0 38
Conakry, le 21 Novembre 2016 – La célébration de l’anniversaire des 70 ans de l’UNICEF et les 27 ans de la Convention des Droits des Enfants (CDE) ont été présidées par le Premier MInistre Mamady YOULA. Il était  accompagné par le président de l’Assemblée Nationale Claude Kori KONDIANO et la Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance. A cette occasion, un plaidoyer a été fait par le parlement des enfants de Guinée en faveur de la protection et de la promotion des droits pour le bien-être des enfants en Guinée.
Dans son allocution, le représentant du fond des Nations-Unies pour l’enfance a rappelé l’historique de la journée qui, selon lui, est un traité international adopté par l’assemblée générale des Nations-Unies le 20 novembre 1989. Selon MARC RUBIN cette journée incarne la volonté de l’humanité de léguer aux enfants un monde meilleur pour leur permettre de s’épanouir dans la paix et la sécurité. Le représentant de L’UNICEF a annoncé la réalisation d’un projet très bientôt pour permettre à la Guinée de  délivrer de plus de 273 MILLE actes de naissance en Guinée.
Pour la ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance beaucoup d’efforts ont été consentis dans l’amélioration des conditions de vie des enfants. Mais pour SANABA KABA les problématiques émergentes telles que la mobilité transfrontalière des enfants, la recrudescence des viols sur les petites filles, les mutilations génitales féminines  et les mariages précoces restent une préoccupation majeure pour les autorités afin de mieux définir de nouvelles stratégies et actions à mener pour sauver cette couche. La Ministre de l’Action Sociale pense que cette journée est une occasion pour les décideurs dans le domaine de l’enfance  de s’unir pour mener des actions d’informations, de sensibilisation et de plaidoyer pour une prise en compte accrue des questions de l’enfance.
La présidente du parlement des enfants a mis l’occasion à profit pour faire des recommandations à l’endroit des autorités. Idrissa BAH a plaidé pour l’institutionnalisation du parlement des enfants de Guinée. Elle a attiré l’attention du Gouvernement pour un accroissement sensible du budget du ministère de l’action sociale, de voter des lois relatives à la réalisation des actions à entreprendre en faveur des enfants et d’accroître la mobilisation des ressources pour la réalisation des droits des enfants.
Le Premier Ministre Mamady YOULA s’est engagé au nom du Gouvernement de créer un cadre légal et opérationnel pour le parlement des enfants de Guinée. Il a promis l’augmentation des allocations budgétaires du ministère en charge de l’enfance et le renforcement de la synergie d’actions gouvernementales en faveur de la promotion des droits des enfants. Mamady YOULA compte s’investir pour l’opérationnalisation du centre de réinsertion socio professionnelle des enfants de rue.
Suite au plaidoyer de la présidente du parlement des enfants de Guinée, le président de l’Assemblée Nationale a promis de plaider au niveau de son institution pour que des mesures idoines  soient prises pour soutenir le parlement des enfants. Claude Kori KONDIANO a terminé son discours par encourager les enfants à se battre pour le bien-être des tout-petits.
Le thème choisi cette année pour la célébration des 70ans du Fond des Nations-Unies pour l’Enfance et les 27ans de Convention des Droits de l’Enfant est « ensemble levons les freins qui entravent le plein accomplissement des droits de l’enfant en Guinée ».
 
La Cellule de Communication du Gouvernement 

About the author / 

Abdoulaye NDiaye

Aller à la barre d’outils