Societe

PAROLE A UN POINT FOCAL : SALEMATOU SAKO, CHARGEE DE COMMUNICATION ET DES RELATIONS EXTERIEURES DU MINISTERE DU BUDGET

0 83

Conakry, le 13 Janvier 2017

Bonjour Madame Sako. Vous êtes la responsable du service de communication et des relations extérieures, du Ministère du Budget, et justement ce département s’est distingué par sa communication au cours des derniers mois. Pouvez-vous nous dire, quels sont les ingrédients utilisés pour atteindre ces bons résultats.

 

Bonjour, et nous vous remercions pour l’intérêt porté à notre département.

Je commencerais par dire, que cette distinction est le résultat d’efforts fournis par une équipe jeune et dynamique, et ce, tout au long de l’année qui vient de s‘écouler. Nous sommes constamment à la recherche d’informations,  afin de mieux communiquer à temps,  mais également en qualité ce que nous proposons à la diffusion.

Nous nous posons les questions qu’il faut, « Que se passe-t-il au sein de notre département ? Les concernés sont-ils au courant ? Quels sont les impacts des actions prises sur nos populations ? En quoi pouvons-nous contribuer à l’amélioration de l’image du département ? … » Notre approche continue d’être celle du partage d’information à l’interne et envers les contribuables.

Nous nous inscrivons le plus que possible dans une optique de transparence ou l’information peut et doit être disponible, accessible et compréhensible pour tous. C’est un exercice d’ensemble qui commence avec le chef du département qui souhaite que l’administration fiscale, pour ne donner qu’un exemple,  devienne davantage une administration au service et à l’écoute des citoyens.

 

Qui dit donc qualité de service, parle de se rapprocher des contribuables. Quel autre meilleur moyen que de regagner la confiance du contribuable en l’informant de façon simple et constante,  afin qu’il se sente à son tour acteur des changements et du développement en cours.

 

Et pouvons-nous savoir quels sont les objectifs de votre service à court et moyen terme ?

 

Evidemment. En ce qui concerne la communication interne, nous voulons continuer à encourager l’adoption d’une culture de partage d’informations entre les différentes directions, structures et services au sein du département.

Ce qui viendrait renforcer l’esprit d’équipe dans l’accomplissement de la mission assignée au département. Un des défis du Ministère du budget se résume malheureusement à la mauvaise perception des populations de sa mission dont la conséquence est l’incivisme fiscal. Nous voulons donc continuer à diffuser des informations pertinentes, transparentes et exactes aux contribuables, faire connaître aux usagers les services qu’offre le Ministère, rendre l’information (administrative, fiscale, juridique) plus accessible, et continuer à consolider une image forte et unifiée du département.

 

Tout récemment, les départements économiques (Budget, Economie et Finances, Plan et Coopération Internationale) ont organisé le Forum international sur la mobilisation et l’utilisation efficace des ressources internes avec la participation de plusieurs hauts cadres. Quel rôle le service communication de votre département avait-il joué?

 

Notre service était en charge de préparer et de piloter tous les aspects reliés à la communication de l’événement avant, pendant et après. Nous sommes également venus en appui aux différentes commissions d’organisation selon les besoins exprimés. Suite aux recommandations issues du Forum, il est aussi de notre rôle de s’assurer de la vulgarisation du document.

 

Pour finir Madame Sako, quelle appréciation faites-vous de la communication gouvernementale ?

 

Je crois qu’il faut déjà commencer par apprécier l’effort du gouvernement guinéen à communiquer, cet effort de partage d’information,  se remarque de plus en plus.

 

Plusieurs chefs de départements comprennent l’importance de mettre en lumière les différentes activités, décisions et réformes entreprises au sein de leurs ministères, mais il faut maintenant passer à l’étape suivante qui est de faire plus que du « reporting », il faut mettre plus d’emphase sur les stratégies de communication à adopter selon les missions assignées à ces départements, selon les messages à véhiculer et leurs cibles. La population étant au centre de la communication gouvernementale, il faut donc continuer à adapter et à parfaire les bonnes méthodes de communication déjà en place.

 

 Merci Madame Sako de nous avoir accordé cette entrevue.

 

C’est moi qui vous remercie.

 

Pour consulter et télécharger ce nouveau numéro, merci de cliquer ici.

 

La Cellule de Communication du Gouvernement

 

About the author / 

Abdoulaye NDiaye

Aller à la barre d’outils