Affaire K-Energie : Kassus Dioubaté trimbale son coactionnaire à la justice

La quatrième audience du procès opposant Ibrahima Kassus Dioubaté et Sam Alexandre Zormati, son coactionnaire dans l’entreprise K-Energie s’est  tenu ce mardi au tribunal de première instance de Kaloum .Sam Alexandre est accusé de détournement des biens de la société K-Énergie.

Selon l’avocat du plaignant, Sam Alexandre est poursuivi pour plusieurs infractions, allant de l’abus des biens sociaux à l’escroquerie.      « Parce qu’effectivement, il a eu à détourner les bien de K-Energie à son profit personnel en utilisant des documents qui sont faux »  a déclaré  Maitre Abouramane SOW est l’avocat du plaignant.

Lors de cette quatrième audience  le prévenu, Sam Alexandre  était absent. Mais pour l’avocat de la partie civile cette absence s’explique par l’insuffisance des arguments  du camp adverse. « Il  ne voulait pas venir pour se défendre.  le tribunal avait renvoyé le procès  à la date d’aujourd’hui pour lui permettre de  se défendre. Si je ne comparais pas alors que je suis informé, c’est parce que je n’ai pas grande chose à dire » a précisé maitre Abouramane SOW

Selon Algassimou, procureur du tribunal de première instance de Kaloum, une personne ne doit pas être poursuivie deux fois pour le même fait, mais  l’avocat de la partie civile, lui, dit le contraire. Pour lui, il peut bien poursuivre le mis en cause car détenant des éléments nouveaux qui lui permettent de mettre à nouveau l’appareil judiciaire en marche. «A l’époque où le juge rendait sa décision, nous n’avions pas  les statuts de Miami Group Corp. Nous avons aujourd’hui, les statuts de Miami Group Corp qui disent que la société a été créé le 22 janvier 2016 avec pour numéro de registre de commerce le ‘’18976’’. Cette société qui est née en 2016, ne peut pas signer un contrat en 2015, ce n’est pas possible » a indiqué l’avocat de la partie civile.

 

L’avocat  réclame un dédommagement de 500 millions de dollars pour les préjudices subi par son client. Une décision  concernant ce bras de fer entre les deux actionnaires est attendue le  5 septembre prochain.

Mamoudou DIALLO

 

 

 

 

 

AAA

Mamoudou Diallo

Journaliste d'investigation Mines-Environnement-Economie-Energie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *