Sante

OUVERTURE DE LA XIXe ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION AFRICAINE DES CENTRALES DE MÉDICAMENTS ESSENTIELS ET DES IIe JOURNÉES PHARMACEUTIQUES DE GUINÉE

27

Conakry, le 1er Mars 2017 – La 19e Assemblée Générale de l’Association Africaine des Centrales d’Achats de Médicaments Essentiels (ACAME) ainsi que les deuxièmes journées pharmaceutiques de Guinée se sont ouvertes ce mercredi 1er Mars dans un complexe hôtelier de la place sous la houlette du Gouvernement guinéen.

 

L’association Africaine des Centrales de Médicaments Essentiels (ACAME) a été créée le 19 Juillet 1996 par cinq centrales nationales d’achats dans le cadre de la mise en place d’une politique d’approvisionnement commune aux pays de la zone franc et associés. L’ACAM comprend aujourd’hui 21 centrales membres réparties sur l’ensemble du continent africain, dont CAME du Bénin, CAMEG du Burkina Faso, CAMEBUC du Burundi, CENAME du Cameroun, CAMUC des Comores, CGAPSE du Congo, NPSP-CI de la Côte d’Ivoire, CAMME de Djibouti, OPN du Gabon, CECOME de Guinée-Bissau, SALAMA de Madagascar, PPM du Mali,CAMEC de Mauritanie, ONPPC du Niger, UCM de la Centrafrique, FEDECAME de la République Démocratique du Congo, PNA du Sénégal, CPA du Tchad, CAME-TOGO du Togo, PCT de la Tunisie.

 

La Guinée à travers la Pharmacie Centrale, en est membre depuis 1997. La Pharmacie Centrale de Guinée, un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) a été créée en 1992. Sa mission est d’assurer l’approvisionnement en produits de santé de qualité des structures sanitaires et de toutes autres institutions évoluant dans le domaine de la santé d’une part, et, l’amélioration de l’accessibilité tant financière que géographique de ces produits aux populations. En plus du dépôt régional de Conakry, la Pharmacie Centrale de Guinée dispose de cinq magasins relais à l’intérieur du pays.

Durant trois jours, du 1er au 03 Mars, les Directeurs de Centrales d’Achats, les Directeurs Nationaux de la Pharmacie et du Médicament, le Président de l’nter Ordre des Pharmaciens d’Afrique, discuteront à Conakry des questions liées à l’amélioration de l’accessibilité des médicaments aux populations. Placée sous le thème « 20 ans après leur création, quelles stratégies les centrales d’achats doivent-elles adopter pour renforcer la disponibilité et l’accès aux médicaments essentiels de qualité?», cette XIX assemblée générale de Conakry sera une occasion pour les acteurs majeurs de la santé publique de projeter l’avenir des centrales d’achats dans leur mission essentielle, celle de rendre disponibles et accessibles les médicaments de qualité.

 

Au cours des 2 èmes Journées Pharmaceutiques de Guinée, des Thématiques liées à la contrefaçon des médicaments et le marché illicite, seront traitées. Les bonnes pratiques pharmaceutiques, le rôle des pharmacies dans la gestion des maladies émergentes, la recherche et la valorisation des Plantes médicinales seront au centre des débats.

 

À l’entame de la cérémonie inaugurale, le Directeur Général de la Pharmacie Centrale de Guinée (PAC) Dr Moussa Konaté a souhaité la bienvenue à tous les pays membres de l’ACAME et à l’ensemble des participants. Pour lui, la Guinée a été honorée par les pays membres de l’ACAME lors de la XVIII assemblée à Tunis. Avant de terminer, il a félicité le comité d’organisation pour son travail et les efforts fournis pour organiser cette rencontre continentale.

Présidant cette cérémonie d’ouverture en compagnie de Monsieur Damantang Albert Camara Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Monsieur le Ministre de la Santé Dr Abdoulrahamane Diallo, dans son discours inaugural, s’est félicité du choix de la Guinée pour abriter cette rencontre. Parlant de la portée et de la place qu’occupe ces produits pharmaceutiques, Dr Abdoulrahame Diallo a affirmé que sans médicaments faibles, il n’y a pas de santé fiable pour les peuples. Pour lui, les centrales d’Achats des pays membres de l’ACAME, sont des pionniers de la promotion d’une meilleure santé nécessaire aux citoyens des pays membres. Il les a encouragées à mutualiser les efforts pour rendre encore plus accessibles les produits pharmaceutiques, et surtout de  renforcer les capacités institutionnelles et matérielles des différentes centrales d’achats pour leur permettre de mieux fonctionner afin d’atteindre les objectifs fixés, celui de rendre disponibles et accessibles les médicaments à un meilleur coût. Monsieur le Ministre a terminé son propos par la citation suivante «Pas de Médicaments, pas de programmes».

 

Pendant cette première journée de la XIX ÈME de l’Assemblée Générale de l’Association Africaine des Centrales d’Achats de Médicaments Essentiels, plusieurs thèmes seront débattus dont le Rôle des Centrales d’Achats et de Pharmacie dans les opérations d’urgences sanitaires, la pharmacopée et la Médecine traditionnelle.

 

La Cellule de Communication du Gouvernement

 

About the author / 

Ibrahima N'diaye

Journaliste d'investigation Mines-Environnement -Economie-Energie

Aller à la barre d’outils