Divers, Economie, Societe

INSIDE – JACQUELINE MARTHE SULTAN : « NOUS AMBITIONNONS DE REPOSITIONNER L’ANANAS MADE IN GUINEA SUR LE MARCHE INTERNATIONAL »  

107

Conakry, le 3 Avril 2017 – Au cours de son passage dans l’émission INSIDE, la Ministre de l’Agriculture, Jacqueline Marthe Sultan a abordé la question essentielle de la relance de l’exportation de nos productions locales, notamment de l’ananas, dans le cadre des initiatives inscrites en priorités par le Gouvernement à travers le Bureau d’Exécution Stratégique (BES).

Pour la Ministre de Sultan, véritable cheville ouvrière de la mise en œuvre de cette relance, ce projet consiste tout d’abord à revitaliser ce secteur de l’ananas conformément à la lettre de mission de Premier Ministre, Chef du Gouvernement. Il s’agit d’accroître la production et la productivité des agriculteurs car « nous regorgeons de terres à ananas dans des zones assez circonscrites dont la production ne demande pas assez de moyens notamment à Kindia, à Forécariah et à Mafèrinyah ». Pour ce faire, le Ministère de l’Agriculture a octroyé plusieurs motopompes et participe à la formation d’agents en techniques culturales au centre de Foulayah.

Plus loin, la ministre Sultan a précisé que notre pays disposait de toutes les variétés d’ananas demandées sur le marché international. Ce qui explique l’évidente nécessité de relancer la production de cette filière.

Comparant la production de l’ananas pendant la période post indépendante à maintenant, la Ministre a indiqué que la filière banane et ananas étaient bien développées et représentaient une part importante sur le marché mondial. C’est donc cette réputation de pays producteur et exportateur de premier plan que le Gouvernement, à travers cette initiative du Premier Mamady Youla, veut restaurer, en conquérant de nouveaux horizons comme le marché Européen, du Moyen-Orient et celui de l’Asie.

Pour y parvenir, le Gouvernement compte mettre en place des mécanismes qui permettront d’avoir une meilleure visibilité du label Guinée, un accompagnement et une méthodologie qui pourraient être dupliqués sur d’autres filières d’exportation. Telle est l’ambition du Gouvernement pour les 2 prochaines années dans cette filière.

La Cellule de Communication du Gouvernement 

About the author / 

Ibrahima N'diaye

Journaliste d'investigation Mines-Environnement -Economie-Energie

PUB

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site
Aller à la barre d’outils