Economie

Visite du président de la Banque Mondiale à Conakry : Ce que Dr. Kim et les autorités guinéennes se sont dit.

0 156

jim_yong_kim-2-mpi-621x300Le président de la Banque Mondiale, Dr. Jim Yong Kim à la tête d’une forte délégation de son institution, a effectué une visite éclair le mercredi 3 décembre à Conakry. Venu pour témoigner sa solidarité et le soutien de son institution à la Guinée qui est aujourd’hui confrontée à une terrible épidémie de fièvre Ebola, Dr. Kim a mis à profit son passage à Conakry pour jauger l’impact de l’épidémie et discuter avec les autorités des voies et moyens devant permettre d’atténuer les effets de cette maladie à la fois sur l’économie que sur le système sanitaire guinéen.

«Cette visite a consisté à notifier aux autorités guinéennes à travers la personne du chef de l’Etat,  l’appui du président Kim, celui de son institution dans le cadre de l’éradication de l’épidémie Ebola. Dr. Kim souhaite qu’on ait un cas zéro le plutôt que possible en brisant la chaîne de contagion’’, a déclaré à Guinéenews le ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances qui annonce l’engagement de la Banque Mondiale à renforcer le système de santé guinéen y compris la santé communautaire.

D’après Mohamed Diaré, la Banque Mondiale va dès après 2014 aider le gouvernement guinéen à mettre en place un plan de relance de son économie. Ce soutien de la Banque Mondiale va concerner plusieurs secteurs de l’économie dont, entre autres, l’agriculture, l’énergie, les mines.

‘’La Banque s’est engagée à nous soutenir dans d’autres secteurs tels que celui de l’énergie, que ce soit la ligne de distribution ou la construction du barrage hydroélectrique de Souapiti. Le groupe de la Banque Mondiale est engagé à aller dans ce projet. Il y a aussi le secteur de l’agriculture et nous nous sommes d’ailleurs dit qu’il faudrait dès 2015, voir comment la Banque peut nous accompagner dans le cadre de l’aménagement des plaines rizicoles à travers l’irrigation pour que nous puissions avoir des rendements plus importants à la récolte plus que de nos jours. Présentement, c’est une tonne à l’hectare que nous ambitionnons améliorer considérablement avec au minimum 4 tonnes à l’hectare’’,  a confié le ministre de l’Economie.

Outre ces secteurs, l’appui aux PME a été l’une des préoccupations ayant fait l’objet de discussions entre les autorités guinéennes et la délégation de la Banque Mondiale.

‘’Nous avons demandé à ce que la Banque mondiale à travers sa filiale SFI, puisse accompagner les petites et moyennes entreprises en leur accordant des systèmes de prêt à taux bonifiés’’, rapporte le ministre Dairé qui précise que les appuis de l’institution à l’endroit de la Guinée, devront être renforcés et augmentés au compte de l’année budgétaire 2015.

About the author / 

Ibrahima N'diaye

Journaliste d'investigation Mines-Environnement -Economie-Energie

PUB

Qui est en ligne ?

Aucun membre ne se trouve actuellement sur le site

Dr. Ousmane Kaba-Rencontre PADES

Dr. Ousmane Kaba-Rencontre PADES avec Jeunes 8 Avril 2017
Aller à la barre d’outils