Guinée: Le Consortium SMB-Winning paie plus de 11 milliards GNF de taxe de défrichement au Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts.

Le Consortium Société Minière de Boké (SMB)-Winning a payé vendredi 29 Septembre à Conakry, au Ministère de l’Environnement des Eaux et Forêts (MEEF), la somme  de 11 milliards 432 millions 310 mille francs guinéens au titre des redevances des taxes de défrichement pour l’exercice 2017. Dans ce montant, figure la redevance forestière de la Société française Alliance Minière Responsable (AMR), partenaire du Consortium, se chiffrant à  411 millions 480 mille francs guinéens.
La Salle des conférences du Ministère bénéficiaire a servi de cadre à la cérémonie de remise.
Prenant la parole, le Directeur Général (DG) de la société SMB, au nom du Consortium, M. Fréderic Bouzigues a exprimé la satisfaction de sa société par rapport à une franche coopération entre le gouvernement guinéen et le Consortium SMB-Winning déterminé à respecter ses engagements vis-à-vis de l’Etat Guinéen. Ce, avec  l’implication effective de tous les acteurs administratifs engagés dans le processus du développement de la Guinée.
De son côté, le Chef de Cabinet du Ministère de l’Environnement,  M. Kéita Hawa Moussa a mis un accent particulier sur les actions de protection de l’environnement  réalisées par la SMB dans la préfecture de Boké.
Il a, par ailleurs, invité toutes les autres sociétés à suivre l’exemple de la SMB qui, selon lui, n’a ménagé aucun effort depuis son installation en Guinée. Ceci, soutient-il,  pour l’épanouissement de l’économie guinéenne et la sécurité sanitaire des communautés riveraines.

Pour terminer son intervention, le Chef de Cabinet a  apprécié les efforts de la SMB dans sa démarche Responsabilité Sociale et Environnementale.
De l’avis des spécialistes de l’Environnement interrogés à Boké, «cette enveloppe financière versée au compte du fonds forestier national devra pour une part servir au  reboisement et à d’autres activités liées à la protection de l’Environnement de la région de Boké, comme le stipule l’arrêté  conjoint du ministère du budget et celui de l’environnement de la République de Guinée.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *