Boké: Le consortium SMB/Winning  paie plus d’un milliard de taxe superficiaire aux collectivités .

La Société minière de Boké, SMB a procédé vendredi, 28 septembre 2018 au payement de chèques de plus  d’un milliard de francs guinéens à la Commune Urbaine (CU) de Boké et aux communes rurales de Bintimodia, Dabis, Kanfrandé, Kolaboui, Malapouya et Tanènè dans la préfecture de Boké.

La cérémonie de remise des chèques a mobilisé le secrétaire général de la CU, El Hadj Nouhan Kaba, le directeur préfectoral des Mines et de la Géologie de Boké, Mamadouba Sylla, les secrétaires généraux et receveurs communautaires des collectivités mentionnées plus haut.

Faut-il rappeler que le payement de la présente taxe concerne les permis de recherche et d’exploitation d’AMR, selon les organisateurs de la cérémonie.

Sans commentaire, le tableau de répartition de la taxe superficaire 2018 est établi comme suit : la Commune Urbaine (CU) de Boké (140 millions 614 mille 043,46 GNF) ; la CR de Bintimodia (1 million 227 mille 877,63 GNF) ; Dabis (466 millions 314 mille 435,76 GNF) ; Kanfrandé (155 millions 885 mille 996,51 GNF) ; Kolaboui (5 millions 941 mille 793,47 GNF) ; Malapouya (26 millions 576 mille 709,11 GNF) et Tanènè (231 millions 482 mille 839,29 GNF). A signaler que le montant payé par la société AMR est de 99 millions 092mille 150 GNF.

A en croire au directeur préfectoral des Mines, Mamadouba Sylla, «Les 80% de ces montants doivent être orientés vers les actions de développement des localités bénéficiaires, et les 5 autres pour cent au fonctionnement de chaque CR concernée…»

Selon M. Sylla, «Si toutes les sociétés faisaient comme la SMB, les conflits seraient évités dans les communautés riveraines.»

De l’avis du receveur communautaire des CR de Dabiss et Tanènè, Yamoussa Camara, ces montants seront utilisés dans la réalisation des infrastructures de base et au désenclavement des deux (02) collectivités dont il gère les destinées financières.

S’exprimant sur la question, le responsable juridique et fiscal de la SMB, Abdoulaye Sampil, a précisé : «Le paiement de la taxe superficiaire 2018 aux collectivités de la préfecture de Boké s’inscrit dans le cadre du respect de la législation et du Code minier guinéen.»

D’après lui, «Les communautés bénéficiaires ont intérêt à gérer judicieusement ces fonds qui, surtout, doivent contribuer au développement de leurs localités respectives de manière durable.»