BOKÉ: Les sociétés SMB et AMR font leur entrée dans le Conseil d’Administration de l’institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké

  • Ibrahima Ndeye
  • septembre 27, 2018
  • Commentaires fermés sur BOKÉ: Les sociétés SMB et AMR font leur entrée dans le Conseil d’Administration de l’institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké
En prélude à la transformation de l’institut Supérieur de Mines et Géologie de Boké en Centre d’Excellence sous régional des Mines, le Président de la République, Pr Alpha Condé, sur un Décret lu sur les ondes de la RTG en date du 25 septembre 2018, a procédé à la désignation des membres du Conseil d’Administration de ladite institution.
Au nombre des personnalités ressources, les responsable de quelques sociétés minières évoluant dans la Région administrative de Boké, déjà en partenariat avec l’Institut sur certains domaines pédagogiques et infrastructurels.
En sa qualité de membre désigné, le Directeur Général de la Société Minière de Boké, Frédéric Bouzigues, salue et apprécie cette marque de confiance du Président de la République et la sollicitation de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké à apporter le soutien régulier du Consortium SMB-Winning dans le développement du projet d’excellence piloté par le Ministre Abdoulaye Yero Baldé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
Par ailleurs, M. Frédéric Bouzigues à rappelé que la SMB et son partenaire de terrain,  Alliance Minière Responsable (AMR) sont déterminées à poursuivre leur assistance à cette réforme qualitative du secteur éducatif guinéen surtout, celui lié à la formation des cadres évoluant dans le domaine des mines.
En ses termes, M. Bouzigues s’est félicité d’avoir appartenu au valeureux CA où des membres imminents de l’administration public et privée siègent comme la cheffe de cabinet Zeinab Camara de l’Enseignement Supérieur et le Président du Conseil Souleymane Traoré, DG de la CBG, Souleymane Traoré.
Pour Docteur Oumar Keita, membre du conseil et Directeur Général de l’ISMGB, ce décret vient confirmer la volonté politique du Président de la République à accélérer la modernisation et la qualification des études en faveur de son institution.
Selon lui, la mise en place de ce conseil est l’une des exigences de la Banque Mondiale qui devrait financer une grande partie de cet ambitieux projet.