Boke: SFCG organise une tribune d’expression populaire à Dabiss.

La Sous – préfecture de Dabiss, a été la troisième étape de la mission de Search For Common Ground , ce dimanche 22 Juillet, pour l’organisation d’une tribune d’expression populaire entre les principaux acteurs du développement de cette localité. A t- on constaté sur place.
C’est la salle de réunion de la maison des jeunes de Dabiss qui a servi de cadre à cette rencontre de donner  et de recevoir. C’était en présence des autorités locales, des membres du CCLM (comité de concertation dans les localités minières), et de nombreux autres invités.
Mohamed  Doumbouya agent de terrain de SFCG , introduira le débat en ces termes
 « Cette tribune est l’occasion d’échanger avec vous. Elle est donc  plus importante que nous pouvons l’imaginer , car c’est par le dialogue qu’on peut connaitre vos problèmes et d’envisager des solutions. Plus loin , il a  rappelé  que les barricades des routes et la destruction des biens publics et privés ne sont pas des  solutions aux problèmes auxquels sont confrontées les communautés riveraines des sociétés  minières.
Ibrahima Manet citoyen de Dabiss a dans son intervention tout d’abord salué cette initiative de SFCG avant d’indiquer que la présence des sociétés minières dans leur localité est très nuisible pour leur développement . »Aujourd’hui dans notre  contrée l’emploi  des jeunes est laissé pour compte . A cela s’ajoute la frustration et la haine qui ont fini par déchiré le tissu sociale entre nous. »C’est pourquoi il en appelle au dynamisme du CCLM de Dabiss en vue de  consolider la paix. Pour renchérir, plusieurs autres intervenants ont évoqué les défis majeurs auxquels ils sont confrontés .Ils ont lancé un appel pressant aux autorités guinéennes et aux sociétés minières évoluant dans cette localité, à faire face à leurs préoccupations.
Par ailleurs,  Lansana kourouma , le Sous-préfet de Dabiss, s’est dit rassurer quand aux dénouement heureux des crises sociale à travers le dialogue et la concertation.<<Je remercie SEARH FOR COMMON GROUND pour  avoir organisé une telle rencontre. Surtout  du fait de venir auprès des communautés  de DABIS pour appuyer le CCLM en vue de prévenir les conflits , est vraiment salutaire>>. S’est réjouit le sous – préfet.