COFINA enregistre 16 milliards de francs CFA de souscriptions à la clôture de sa première opération de titrisation   

  • Ibrahima Ndeye
  • juin 13, 2018
  • Commentaires fermés sur COFINA enregistre 16 milliards de francs CFA de souscriptions à la clôture de sa première opération de titrisation   
COFINA, première institution africaine de mésofinance, a levé plus de 16 milliards de francs CFA, soit une sursouscription de 60% qui traduit un fort intérêt des investisseurs. L’argent collecté sera réinvesti dans le financement des petites et moyennes entreprises de la région.

Abidjan, le 13 juin 2018 – Initiée le 11 avril 2018, l’opération de titrisation de la Compagnie Financière Africaine (COFINA), première institution africaine de mésofinance, a été clôturée à la Bourse régionale des valeurs mobilières, la Bourse commune des huit pays de la zone de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA). Cette opération, première pour la région, portait sur une émission d’obligations pour un montant de 10 milliards de francs CFA.

Cette titrisation de créances a permis de collecter 16 milliards de francs CFA, soit une sursouscription de 60% qui traduit un fort intérêt des investisseurs. Les fonds enregistrés proviennent de pays répartis aux quatre coins du monde. Le Burkina Faso, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Gabon et le Maroc, mais aussi l’Allemagne, les États-Unis, le Royaume-Uni et la Suisse, font partie des principaux pays de résidence des souscripteurs.

L’opération a été arrangée par Africa Link Capital Structuration. Elle a été portée puis clôturée par un deux sociétés de gestion et d’intermédiation, leaders sur le marché ivoirien :  Hudson & Cie et NSIA Finance. D’une maturité de 18 mois, les titres (1 million au total) ont été émis au prix de 10 000 francs CFA, assortis d’un taux facial de 7,50% brut l’an.

« Le franc succès de cette opération est bien la preuve que les investisseurs voient en COFINA et dans le secteur de la mésofinance un potentiel encore sous-exploité. Les personnes morales, constituées de compagnies d’assurance majoritairement, représentent 84% des souscripteurs, signe indiscutable que nous avons la confiance de nos pairs et de nos partenaires. L’argent collecté sera réinvesti dans l’économie réelle pour accompagner les petites et moyennes entreprises à se structurer dans nos pays de la sous-région », déclare Jean-Luc Konan, PDG de COFINA.