All for Joomla All for Webmasters
September 19, 2019
You can use WP menu builder to build menus

La Société d’Expertise Environnementale et Sociale (SEES), sous-traitant du Consortium SMB-Winning, a bouclé jeudi 05 septembre 2019 dans les Communes Rurales (CR) de Malapouya, Kolaboui et Sangarédi dans la préfecture de Boké, une série de présentation des résultats préliminaires du projet de construction du chemin de fer.

Cette étude préliminaire d’avant PARC (rapport final), a connu la présence des autorités sous-préfectorales, responsables de groupements féminins et associations de jeunesse, notabilités et sages de la commune rurale de Malapouya à 35km du chef-lieu de la préfecture.

Pendant lesdites audiences, le chef de mission de la Société d’Expertise Environnementale et Sociale (SEES), Dr. Daouda Koman a tout au long de la tournée, invité les riverains à une franche et sincère collaboration pour la prospérité des différentes parties  intéressées par le projet.

Le représentant de la SMB, Isidore Pascal Soumah a demandé aux riverains d’écouter attentivement les discours afin que toutes les parties concernées soient au même niveau d’information. Il a également rappelé que le projet est un partenariat qui se veut gagnant-gagnant, sans appartenance politique, ni religieuse, bénéficiant à toute la Guinée.

Présentant les résultats préliminaires aux impactés par une projection vidéo, Marcel Fara Kamano de la SEES a fait savoir que le projet de rails traversera les préfectures de Boké, Boffa et Télimélé ; et que son entreprise a pris des dispositions relatives entre autres, à la gestion de l’impact sur la qualité de l’eau et à la sensibilisation des riverains sur la mission des employés du projet. Invitant les impactés à la prudence pour éviter des risques d’accidents, le communicateur a ajouté que les cultures maraichères, plantations, forêts, forêts sacrées, cimetières, lieux de culte, galeries et habitations seront compensés en argent liquide.

 

 

 

 

 

Quant aux autorités administratives et populations riveraines, elles ont formulé des doléances à savoir : le respect rigoureux du Contenu Local et du Code minier en vigueur en République de Guinée, la formation de la main d’œuvre locale, la construction des centres destinés à la formation professionnelle des jeunes des localités impactées, ainsi que la réalisation des infrastructures sociales de base.

Le projet de construction de rails prévoit le développement économique local, la diversification des activités génératrices de revenus (AGR), la protection de la faune et de la flore, la protection de l’environnement dans son ensemble, la réalisation de routes pour les zones difficiles d’accès, le renforcement des capacités des organisations et groupements communautaires dans le domaine des AGR et l’insertion des populations locales dans l’économie de marché, grâce aux achats préférentiels. 

Ces différentes rencontres ont permis à tous les acteurs de mieux comprendre le projet ainsi que les mesures, envisagées par le Consortium SMB-Winning, visant à atténuer les impacts sociaux et environnementaux.

No Comments