All for Joomla All for Webmasters
July 23, 2019
You can use WP menu builder to build menus

Colombie : l’ONUSIDA salue l’annulation de l’article du code pénal criminalisant la transmission du VIH

Juin 14, 2019 0

Structure 3D de cellules T infectées par le VIH (bleu, vert) et non infectées (marron, violet) en interaction.

L’ONUSIDA s’est félicité jeudi de la décision de la Cour constitutionnelle de Colombie de supprimer la partie du code pénal qui criminalise la transmission du VIH et de l’hépatite B.

Une criminalisation trop large de la transmission du VIH est inefficace, discriminatoire et ne soutient pas les efforts de prévention des nouvelles infections à VIH, rappelle l’ONUSIDA dans un communiqué de presse.

« Les objectifs de santé publique ne peuvent pas être poursuivis en privant les personnes de leurs droits individuels. La décision de la Cour constitutionnelle de Colombie est une étape concrète pour faire en sorte que la loi serve la riposte au VIH au lieu d’aller à son encontre », a déclaré Gunilla Carlsson, Directrice exécutive par intérim de l’ONUSIDA.

« L’ONUSIDA continuera à plaider en faveur d’un environnement juridique protecteur et de la suppression des lois, politiques, pratiques, stigmatisations et discriminations punitives qui bloquent les réponses efficaces au VIH », a-t-elle ajouté.

La Cour constitutionnelle de Colombie a établi que la loi violait les principes d’égalité et de non-discrimination, car elle distinguait les personnes vivant avec le VIH, les stigmatisait et limitait leurs droits. La Cour a établi que la loi créait un traitement différencié qui n’était pas raisonnable et constituait donc une discrimination. La Cour a également établi que cette loi violait les droits sexuels des personnes vivant avec le VIH et qu’elle était inefficace pour répondre aux objectifs de santé publique.

Selon l’ONUSIDA, l’application trop large et inappropriée du droit pénal à l’encontre des personnes vivant avec le VIH demeure une préoccupation majeure dans le monde entier. Neuf pays d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale et au moins 77 autres dans le monde criminalisent toujours la non-divulgation, l’exposition et la transmission du VIH.

L’ONUSIDA avait déposé une intervention devant la Cour constitutionnelle de Colombie, indiquant qu’aucune donnée ne corroborait l’application généralisée du droit pénal à la transmission du VIH pour prévenir la transmission du VIH. Au contraire, une telle application risque de saper les objectifs de santé publique et la protection des droits de l’homme.

« L’ONUSIDA se félicite vivement de la décision prise par la Cour constitutionnelle de rétablir la dignité et les droits des personnes vivant avec le VIH en Colombie », conclut l’agence onusienne.

Read More

La Fondation Merck rencontre la Première Dame de Guinée pour planifier le lancement de leurs programmes dans le pays

Juin 7, 2019 0

La Fondation Merck formera des médecins dans les domaines du Cancer, du Diabète et de la Fertilité

CONAKRY, Guinée, 7 juin 2019/ — La Fondation Merck (www.Merck-Foundation.com) lancera ses programmes en partenariat avec la Première Dame de Guinée, en collaboration avec le Ministère de la Santé et le Ministère de l’Information et de la Communication ; La Fondation Merck formera des médecins dans les domaines du Cancer, du Diabète et de la Fertilité pour renforcer les capacités de soins de santé dans le pays ; La Fondation Merck organise une « Formation des Journalistes sur la Santé » et lance un appel à candidatures pour le Prix de Reconnaissance des Médias « Merck Plus Qu’une Mère » 

La Fondation Merck, la branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne, a rencontré La Première Dame de Guinée pour planifier le lancement de ses programmes et initiatives dans le pays. La réunion a eu lieu entre La Première Dame de Guinée, S.E. Madame DJENE CONDE et le Dr Rasha Kelej, CEO Merck Foundation.

La Première Dame de Guinée, S.E. Madame DJENE CONDE et Ambassadrice de Merck Plus Qu’une Mère a soulignée : « La Guinée est prête à accueillir les programmes de la Fondation Merck. Ces programmes vont être très bénéfiques pour notre peuple et pour son bien-être social et économique. La Fondation Merck nous aidera à renforcer les capacités en matière de soins de santé et à briser la stigmatisation liée à l’infertilité dans le pays. »

La Fondation Merck a nommé La Première Dame de Guinée en tant qu’Ambassadrice de Merck Plus Qu’une Mère en 2017.

Dr. Rasha Kelej, PDG de la Fondation Merck et présidente de Merck Plus qu’une mère, a déclaré : « Je suis heureuse de travailler en étroite collaboration avec Son Excellence La Première Dame de Guinée. Nous reconnaissons ses grands efforts en tant qu‘Ambassadrice de « Merck Plus Qu’une Mère » pour autonomiser les femmes infertiles du pays. Avec le lancement de nos programmes, nous soulignerons notre partenariat à long terme visant à renforcer les capacités en matière de soins de santé et à former des médecins dans les domaines de prise en charge du Cancer, de la Fertilité et du Diabète. »

La Fondation Merck travaillera en étroite collaboration avec le Bureau de La Première Dame pour soutenir la création du tout premier centre public de FIV dans le pays en fournissant des conseils techniques et une formation au personnel médical et paramédical.

La Fondation Merck prévoit également d’introduire d’autres initiatives uniques dans le pays afin d’obtenir le changement de culture souhaité en ce qui concerne la stigmatisation liée à l’infertilité.

« Quelques initiatives incluent l’annonce du Prix de Reconnaissance des Médias ‘Merck Plus Qu’une Mère’ et une Formation des Journalistes sur la Santéen partenariat avec La Première Dame de Guinée, en collaboration avec le Ministère de la Santé et le Ministère de la Communication et de l’Information. Créer des chansons et des films en partenariat avec des artistes locaux afin de lutter contre la stigmatisation liée à l’infertilité et d’éduquer la population de tout le pays. En outre, faire en sorte que l’industrie de la mode transmette à la communauté le message de briser la stigmatisation des femmes infertiles dans la vie quotidienne au travers le Prix de la Mode ‘Merck Plus Qu’une Mère’ », a expliqué le Dr. Rasha Kelej. 

« Une autre initiative innovante consiste à lancer une histoire de dessins animés inspirant destiné aux enfants afin de responsabiliser nos garçons au primaire, de développer un véritable respect pour les femmes et de leur enseigner les valeurs familiales d’amour et de respect, ainsi que peu de faits sur l’infertilité, la prévention et comment s’affecte les hommes et les femmes également », a ajouté le Dr. Rasha Kelej.

La Fondation Merck a fourni une formation clinique sur la spécialité de la fertilité au cours des deux dernières années et poursuivra ce programme en partenariat avec le ministère de la Santé afin d’améliorer l’accès à des soins de qualité et équitables pour la fertilité dans le pays.

La Fondation Merck continuera également à inscrire les médecins Guinéens dans le cadre de leur programme de bourses d’études en oncologie d’une durée de deux ans et de programme de Master en tant que contribution à l’amélioration des soins du cancer dans le pays.

La Fondation Merck continuera également à inscrire les médecins pour son projet « Diabetes Blue Points ».

Distribué par APO Group pour Merck Foundation.

Read More

Yémen : l’ONU livre pour la première fois de l’aide humanitaire dans deux villes assiégées

Mai 31, 2019 0

Des rations sont distribuées par le Programme alimentaire mondial à des familles déplacées à Hodeïda, au Yémen, en mars 2019.

Un convoi d’aide du Programme alimentaire mondial (PAM) transportant de la nourriture a pu entrer cette semaine à Dhuraimi pour la première fois depuis un an.

« Plus tôt cette semaine, le PAM a pu accéder à la ville assiégée de Dhuraimi et les deux parties au conflit ont aidé le PAM à y accéder », a déclaré Hervé Verhoosel, porte-parole du PAM au cours d’un point de presse ce vendredi à Genève.

Cette ville du gouvernorat de Hodeïda est assiégée et en proie à « des périodes de conflit et d’insécurité ».

Le PAM a ainsi fourni des rations d’aide alimentaire de deux mois, mais aussi de l’eau, des kits d’hygiène fournis par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA).

Il s’agit de la première assistance humanitaire à atteindre les civils de cette ville depuis un an. « Cette localité assiégée se trouve sur une ligne de front du gouvernorat de Hodeïda », a précisé M. Verhoosel.

PAM/Annabel Symington
Les habitants de Hodeïdah au Yémen dépendent de l’aide alimentaire du Programme alimentaire mondial. (Mars 2019)

Certaines zones toujours privées d’aide à cause de l’insécurité

C’est également la première fois que le PAM et son partenaire, Islamic Relief, ont pu atteindre des Yéménites vivant à l’intérieur de la zone militarisée de Nihm.

« Le 30 mai, le PAM a clôturé les opérations de distribution de vivres à 896 ménages vivant à proximité des lignes de front du district de Nihm, dans le gouvernorat de Sanaa », a indiqué le porte-parole du PAM.

Une distribution unique de rations de deux mois a été effectuée dans deux points de distribution de produits alimentaires. Il s’agit là d’une réalisation importante pour le PAM car depuis longtemps, le district est une zone de conflitet très difficile d’accès.

Jusque-là, le PAM aide les populations dans un seul point de distribution de nourriture sous le contrôle du groupe armé Ansar Allah. Cependant, des rapports d’ONG travaillant à Nihm ont indiqué que certaines populations où les hostilités sont plus intenses n’avaient pas accès au point de distribution de nourriture.

Depuis février 2019, le PAM et Islamic Relief se sont donc employés à ouvrir l’accès à ces populations vulnérables, en établissant deux points de distribution de vivres et en coordonnant étroitement avec l’Autorité nationale de gestion et les entités de l’ONU chargées de la coordination des affaires humanitaires et des équipes de secours.

Par ailleurs, le PAM a annoncé avoir terminé le traitement du blé dans 11 entrepôts de la mer Rouge.

Chaque entrepôt contient entre 3.500 et 4.000 tonnes de blé du PAM. La quantité totale sera établie dès que l’équipe sur le terrain aux entrepôts de la mer Rouge aura terminé son nettoyage. L’équipe a également embauché 40 travailleurs locaux de la région de Hodeïda, et le PAM envisage d’apporter du matériel supplémentaire dans ses locaux.

La mouture devrait commencer dans les 20 à 25 prochains jours, avec une capacité de traitement journalière estimée à environ 500 tonnes par jour. Contenant à l’origine environ 51.000 tonnes de blé du PAM, de quoi nourrir 3,7 millions de personnes pendant un mois, la quantité totale de blé destinée à la consommation humaine n’est pas encore déterminée à ce stade.

« Le PAM apprécie la coopération de toutes les parties sur le terrain qui a rendu ces progrès possibles », a conclu M. Verhoosel

Proposé par Mamadouba Touré

Read More

Exploitation et abus sexuels : l’ONU enregistre 37 allégations pour le 1er trimestre 2019

Mai 31, 2019 0

Matériel promotionnel destiné à mettre en lumière l’approche « pas d’excuses, tolérance zéro » à l’égard de l’exploitation et des abus sexuels commis par le personnel des Nations Unies.

Au cours du premier trimestre 2019, les Nations Unies ont enregistré un total de 37 allégations d’exploitation et d’abus sexuels contre le personnel des Nations Unies, y compris le personnel civil et en uniforme des opérations de paix, des agences, fonds et programmes, selon les derniers chiffres publiés jeudi par l’Organisation.

A ce jour, la plupart de ces allégations font toujours l’objet d’une enquête. Seule une des 37 allégations a été étayée par une enquête et renvoyée à l’État membre concerné pour qu’il donne suite à l’affaire ; quatre n’ont pas été étayées par l’enquête qui a suivi ; 26 font toujours l’objet d’une enquête et six sont encore au stade de l’évaluation préliminaire pour déterminer si les informations sont suffisantes pour mener une enquête.

Seize de ces allégations sont classées dans la catégorie des abus sexuels qui, selon l’ONU, constituent une « intrusion physique de nature sexuelle, réelle ou imminente, par la force ou dans des conditions inégales ou coercitives ».

Vingt-sept autres sont classées dans la catégorie d’exploitation sexuelle, définie comme « tout abus ou toute tentative d’abus d’une situation de vulnérabilité, d’un pouvoir différentiel ou de confiance à des fins sexuelles, y compris, mais non exclusivement, afin de tirer un gain monétaire, social ou politique de l’exploitation sexuelle d’autrui ». En outre, quatre sont de nature inconnue et deux affaires ont été classées dans la catégorie « autres », dont une qui a été clôturée.

Sur les 49 personnes qui ont fait ces 37 allégations contre le personnel de l’ONU, l’on compte 28 femmes, dont 11 filles, et sept femmes d’âge inconnu ; un garçon ; ainsi qu’un adulte et un enfant dont le sexe est inconnu.

MONUSCO / Alain Likota
A Kavumu, en République démocratique du Congo (RDC), les Nations Unies travaillent avec des communautés locales pour sensibiliser la population à la prévention de l’exploitation et des abus sexuels.

La mesure des progrès demeure complexe

L’ONU signale que la mesure des progrès est une question complexe qui ne peut être examinée uniquement à l’aide de chiffres. Par exemple, une entité qui ne signale aucune allégation peut ne pas encore avoir mis en place des systèmes de signalement et de prévention.

En dehors de l’ONU, 33 allégations ont été enregistrées concernant des organisations mandatées par l’ONU pour mener à bien ses programmes (connues sous le nom de « partenaires d’exécution »). Elles concernent 37 victimes présumées et 38 auteurs présumés.

Entre-temps, l’Organisation continue de renforcer ses efforts pour mettre en œuvre la stratégie du Secrétaire général lancée en 2017 visant à lutter contre l’exploitation et les abus sexuels.

En mars, le rapport 2018 du Secrétaire général sur les mesures spéciales de protection contre l’exploitation sexuelle a été publié, qui contient des mises à jour des informations fournies dans les rapports précédents, notamment sur la hiérarchisation des droits et de la dignité des victimes, la lutte contre l’impunité, le dialogue avec les États membres, la société civile et les partenaires extérieurs et l’amélioration des communications stratégiques pour l’éducation et la transparence.

L’ONU poursuit également ses efforts pour nouer le dialogue avec les États membres et encourager leurs chefs d’État et de gouvernement à se joindre au Cercle de dirigeants du Secrétaire général sur la prévention et la lutte contre l’exploitation et les abus sexuels dans les opérations des Nations Unies, qui compte actuellement 74 membres.

Le Secrétaire général continue également d’encourager les États membres à devenir signataires du Pacte volontaire avec le Secrétaire général de l’ONU d’engagement pour l’élimination de l’exploitation et les abus sexuels, auquel 101 États membres se sont engagés.

Un éventail d’initiatives à disposition

La stratégie du Secrétaire général se concentre d’abord sur la question au sein du système des Nations Unies, y compris les forces de maintien de la paix, ainsi que celles mandatées par l’ONU pour exécuter des programmes.

Elle couvre ainsi plus de 90.000 personnes dans plus de 30 entités ainsi que plus de 100.000 personnes en uniforme.

Les chiffres montrent que l’approche de l’ONU centrée sur les victimes porte ses fruits, car les victimes et les survivants semblent avoir davantage confiance dans le fait qu’ils peuvent signaler les incidents.

A ce jour, diverses initiatives concrètes ont été mises en place, y compris l’amélioration de l’appui aux survivants grâce à la nomination d’un Défenseur mondial des droits des victimes, ainsi que de plusieurs défenseurs sur le terrain ; la mise en place de séances de formation obligatoires pour le personnel de l’ensemble du système des Nations Unies ; des mécanismes communautaires de dépôt de plaintes dans toutes les opérations humanitaires et de maintien de la paix des Nations Unies, et le lancement en 2018 d’un système appelé « Clear Check », pour éviter que le personnel de l’ONU licencié à la suite d’allégations fondées – ou ceux qui ont démissionné ou ont été licenciés pendant une enquête – ne soit réembauché

Read More

L’OMS supprime le « trouble de l’identité de genre » de sa liste de maladies, une victoire pour les transgenres

Mai 31, 2019 0

Les personnes transgenres sont confrontées à des discriminations qui créent des obstacles à leur accès aux soins de santé, rappelle l’Organisation mondiale de la santé.

Pour refléter les avancées scientifiques et médicales, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a supprimé le « trouble de l’identité de genre » de son manuel officiel de diagnostics, une décision considérée comme une victoire majeure pour les droits des transgenres.

La mise à jour de la Classification internationale des maladies (CIM-11) a reclassifié l’identification comme transgenre en termes de sexualité et non de « trouble mental ».

La Coordonnatrice du Département de la santé reproductive et de la recherche de l’OMS, Lale Say, a expliqué que cette reclassification est due au fait que l’agence est désormais « mieux à même de comprendre qu’il ne s’agit pas d’un problème de santé mentale ».

Le 25 mai, l’OMS a approuvé une résolution visant à supprimer le « trouble de l’identité de genre » de la CIM-11 et a créé un nouveau chapitre consacré à la santé sexuelle.

La reclassification « réduira la stigmatisation » tout en garantissant « l’accès aux interventions de santé nécessaires », selon Mme Say. Cela permettra également de réduire la discrimination, un obstacle majeur à l’accès aux services de prévention, au dépistage du VIH, au traitement et aux soins.

Une avancée majeure

« Nous nous attendons à ce que cette reclassification ait un impact très positif sur la perception erronée selon laquelle certaines formes de diversité de genre sont des pathologies, ou une maladie, et cela facilitera l’accès à de meilleurs soins de santé », ont déclaré Victor Madrigal-Borloz, Expert indépendant sur la protection contre la violence et discrimination fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre, et Dainius Pras, Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à la santé.

Les deux experts de l’ONU se sont félicités de cette « avancée majeure » et ont appelé les États à « revoir leurs classifications médicales et à adopter des mesures énergiques et proactives » pour éliminer la stigmatisation sociale associée à la diversité de genre.

Le fait de nier l’existence de cette diversité « entraîne de la violence, y compris ce qu’on appelle le ‘viol correctif’ et la ‘thérapie de conversion’, ainsi que des procédures et traitements forcés, coercitifs ou involontaires visant à ‘normaliser’ l’attirance sexuelle ou le corps humain ».

« Il est temps que le monde reconnaisse et célèbre la riche diversité de la nature humaine », ont-ils conclu

Proposé par  I. NDiaye

Read More

L’OMS attire l’attention sur l’ampleur des décès imputables à des maladies pulmonaires liées au tabac

Mai 29, 2019 0
Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’usage du tabac fait environ huit millions de victimes par an.

Dans la perspective de la Journée mondiale sans tabac, célébrée chaque année le 31 mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) attire l’attention sur les dégâts causés par le tabac sur la santé pulmonaire. Plus de 40% des décès liés au tabac sont imputables à des maladies pulmonaires comme le cancer, les affections respiratoires chroniques et la tuberculose.

L’OMS lance un appel aux pays et aux partenaires pour qu’ils prennent davantage de mesures visant à protéger les gens contre l’exposition au tabac.

« Chaque année, le tabac tue au moins huit millions de personnes et des millions d’autres sont atteintes d’un cancer du poumon, de tuberculose, d’asthme ou d’une affection respiratoire chronique à cause du tabac », a déclaré le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

« Des poumons sains sont indispensables pour vivre en bonne santé. Aujourd’hui, comme tous les autres jours, vous pouvez protéger vos poumons ainsi que ceux de vos amis et de votre famille en disant non au tabac », a-t-il ajouté.
Le tabagisme est la première cause de cancer du poumon et il est responsable de plus de deux tiers des décès dus à cette maladie dans le monde.

Le tabagisme passif au domicile ou sur le lieu de travail augmente aussi le risque de cancer du poumon. En 2017, le tabac a tué 3,3 millions de fumeurs et de personnes exposées à la fumée des autres à cause de maladies respiratoires, notamment 1,5 million de décès dus à des affections respiratoires chroniques.

En outre, plus de 60.000 enfants de moins de cinq ans meurent d’infections des voies respiratoires inférieures causées par le tabagisme passif. Ceux qui parviennent à l’âge adulte sont plus susceptibles de développer par la suite une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), une affection qui entraîne la production de mucus rempli de pus qui s’accumule dans les poumons et provoque une toux douloureuse et de terribles difficultés respiratoires

Que faire ?

L’OMS invite instamment les pays à lutter contre l’épidémie de tabagisme en appliquant la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac dans son ensemble et en prenant des mesures efficaces de lutte antitabac, notamment les mesures stratégiques prévues dans le cadre du programme de lutte antitabac MPOWER établi en 2008.

Ils peuvent, par exemple, s’efforcer de faire baisser la demande de tabac par l’intermédiaire de mesures fiscales, créer des espaces non-fumeurs et mettre en place des aides au sevrage.

L’OMS incite également les parents et les responsables communautaires à prendre des mesures visant à préserver la santé de leur famille et de leur communauté en menant des actions de sensibilisation et en protégeant les populations des effets nocifs du tabac

Read More

Les parlementaires africains s’engagent à prendre des mesures urgentes pour augmenter les taux de vaccination et donner une impulsion à la couverture maladie universelle, au moment où s’achève la session du Parlement panafricain  

Mai 23, 2019 0

Le Parlement panafricain va créer un groupe parlementaire sur la vaccination

 

Midrand (Afrique du Sud), 23 mai 2019 – Le Parlement panafricain a adopté une résolution portant création d’un groupe parlementaire sur la vaccination afin de donner une nouvelle impulsion à l’engagement de cette institution à assurer que tous les enfants du continent ont accès aux vaccins dont ils ont besoin.

« L’amélioration de l’accès à la vaccination permettra de jeter les bases de la couverture maladie universelle sur tout le continent, une cause fermement soutenue par le Parlement panafricain », a déclaré l’Honorable Roger Nkodo Dang, Président de l’institution. La couverture maladie universelle (CMU) a acquis une dynamique politique considérable ces dernières années sur le continent où plusieurs pays se sont engagés à fournir à tous l’accès à des soins de santé de qualité abordables, d’ici 2030 conformément aux Objectifs de développement durable (ODD).

La volonté politique d’investir dans la vaccination a atteint un niveau jamais égalé. En 2017, les Chefs d’État de tout le continent ont approuvé la Déclaration d’Addis-Abeba sur la vaccination (DAV) au Sommet de l’Union africaine – un engagement historique qui envisage une Afrique où chaque enfant, quelle que soit sa situation économique, a accès aux vaccins indispensables.

Les vaccins constituent l’une des interventions de santé publique les plus efficaces et les plus économiques. Cependant, un enfant sur cinq en Afrique n’a toujours pas accès à tous les vaccins qu’un enfant doit recevoir. Chaque année, plus de 30 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent de maladies évitables par la vaccination. Plus d’un demi-million d’entre eux meurent – soit 56 % de tous les décès dus aux maladies évitables par la vaccination dans le monde.

« L’Organisation mondiale de la Santé se réjouit de cette résolution du Parlement panafricain visant à créer un groupe dédié au renforcement de la vaccination sur le continent. Le coût élevé des flambées de maladie auxquelles nous avons assisté sur le continent – en souffrances humaines et en dégâts économiques – souligne l’urgente nécessité d’un leadership politique et d’une action collective pour s’assurer que tout le monde sur le continent a accès aux services de santé de base », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé pour l’Afrique.

La deuxième session ordinaire de la cinquième législature du Parlement panafricain qui s’est tenue à Midrand (Afrique du Sud) du 6 au 17 mai 2019 a été aussi l’occasion pour les parlementaires d’exprimer leur engagement à réaliser la CMU d’ici 2030 et d’exprimer leurs points de vue sur le parcours de chaque pays vers la Santé pour tous

En septembre 2019, l’Assemblée générale de l’ONU tiendra la toute première réunion de haut niveau de l’Organisation sur la CMU et se prononcera sur une déclaration politique historique d’appui à la santé pour tous. Ensuite, au mois d’octobre 2019, l’Union interparlementaire devrait adopter une résolution parlementaire mondiale sur la réalisation de la CMU d’ici 2030 et le rôle des parlements dans la protection du droit à la santé.

Une volonté politique soutenue et le financement local joueront un rôle crucial pour impulser les progrès et faire avancer la CMU dans l’ensemble de la Région africaine afin de tenir les engagements de la DAV et atteindre les cibles des ODD.

 

Read More

10 Aliments à manger pendant la grossesse pour avoir un bébé au teint clair!

Mai 23, 2019 0

elon les experts, ce que vous mangez ne détermine pas si vous obtiendrez un bébé au teint clair ou non. Le teint du fœtus qui grandit dans votre ventre sera un mélange du père et de la mère. C’est un fait bien connu que les choix alimentaires que vous faites ont un impact sur le développement physique de votre bébé, mais peut-être que vous n’êtes pas conscient que vos choix alimentaires peuvent aussi vous donner un bébé au teint clair.

Ce genre d’aliments à manger pendant la grossesse pour obtenir un bébé au teint clair est largement suivi par un grand nombre de femmes indiennes.Voici 10 aliments que vous pouvez manger pour obtenir un bébé au teint clair:

1 – Lait de Safran : Il y a beaucoup de femmes enceintes qui consomment du lait de safran au moment de la grossesse. On croit que le safran aide à rendre le bébé équitable. Il améliore le teint de l’enfant qui grandit dans l’utérus.

Lire Aussi:  Les vaccins envoyés en Afrique sont en réalité des agents anti-fertilité pour rendre stériles les africains …

2 – Noix de coco :  Si vous voulez avoir un beau bébé, prenez l’habitude de manger beaucoup de grains pendant la grossesse. Selon les croyances indiennes, le noyau blanc de la noix de coco vous aidera à livrer un enfant au teint clair.

3 – Lait: Le lait est nécessaire pour une femme enceinte à consommer au moment de la grossesse. Le lait d’autre part est bon pour le développement du fœtus.

4 – Jus de raisin :  Le jus de raisin est riche en alpha-hydroxy-acides (AHA), connu pour rendre les bébés a la peau claire. Ainsi, les femmes enceintes devraient boire du jus de raisin pour un bébé au teint clair. Boire 60 ml de ce jus deux fois par jour , rendra votre bébé claire, sain, fort et résistant à diverses maladies.

Lire Aussi:  Ebola : un nouveau cas confirmé en Sierra Leone

5 – Oeufs: Le blanc d’œuf devrait être consommé par les femmes enceintes au deuxième trimestre de la grossesse si vous voulez avoir un enfant a la peau claire.

6 – Amandes: Une femme enceinte devrait consommer des amandes sèches ou trempées au moment de sa grossesse, si elle veut avoir un enfant a la peau claire. Le lait d’amande aide à améliorer le teint, donc çà devrait être consommé pendant la grossesse.

7 – Oranges: L’un des agrumes à consommer lorsque vous êtes enceinte est l’orange. Il est riche en vitamine C qui est nécessaire pour la croissance de votre bébé et également pour améliorer le teint de la peau.

Lire Aussi:  Une pilule qui vous gardera éternellement jeune sera bientôt disponible

8 – Ananas: L’ananas qui est riche en vitamine C, améliore le ton de la couleur. Si vous voulez avoir un beau bébé, buvez un verre de jus d’ananas frais une fois par semaine.

9 – Graines de fenouil: Boire l’eau des graines de fenouil trempées améliorera la couleur de la peau. Les femmes enceintes devraient boire 3 ml d’eau le matin. Cela aidera également à réduire le sentiment de nausée.

10 – Curcuma: Selon les traditions ayurvédiques, si une femme enceinte prend régulièrement du curcuma, son enfant aura une peau magnifique. Alors, faites-en un point d’inclure le curcuma dans votre tableau de régime quotidien.

Read More

Le consortium SMB-Winning a transporté un volume record de 300 000 tonnes de bauxite entre la Guinée et la Chine

Mai 12, 2019 0

SMB-WINNING) – Alors que le Consortium SMB-Winning vise encore une augmentation de sa production de bauxite en Guinée pour l’année 2019, le navire Rigel d’une capacité de transport de 300 000 tonnes de minerai, est arrivé au port de Yantai, en Chine, cette semaine après avoir été chargé au port de Boké en Guinée. Du point du vue du Consortium comme du secteur du transport maritime, l’arrivage de ce chargement de bauxite est un nouveau record en termes de tonnage pour du transport de bauxite.

Alors que les opérateurs miniers procédaient traditionnellement à l’évacuation du minerai par la voie ferrée en Guinée, le Consortium SMB-Winning s’est appuyé dès 2015 sur Winning Alliance Port pour transporter la bauxite par barges en remontant le fleuve Rio Nunez avant d’être chargée sur des navires capesize en haute mer.

Depuis le port fluvial de Boké, composé des terminaux de Katougouma et Dapilon constitués de neuf docks, le Consortium SMB-Winning exporte sa production à destination de la Chine, s’élevant à 36 millions de tonnes en 2018.

Le port de Yantai confirme sa position de hub pour le transport de minerai à destination de la Chine, dans le golfe de Bohai. Avec ses différents docks à bassin profond, le port de Yantai est le leader chinois depuis six ans en termes de capacité de chargement et déchargement de bauxite, estimée à près de 100 millions de tonnes.

Pour M. Sun Xiunshun, président du Consortium SMB-Winning et de Winning International Group : « L’arrivée du navire Rigel avec ses 300 000 tonnes de bauxite au port de Yantai illustre le rôle clé de la logistique dans la réussite du Consortium SMB-Winning. Alors que nous visons une hausse continue de la production dans les années à venir, notre succès résidera dans nos capacités logistiques dont le transport maritime afin de pouvoir écouler notre production. »

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le consortium SMB-Winning regroupe quatre partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; le groupe Yantai Port ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium. La République de Guinée est actionnaire à hauteur de 10%. Depuis sa création, SMB-Winning a investi plus de 1 milliard de dollars US dans ses activités extractives dans la région de Boké. Le consortium, qui emploie directement plus de 9 000 personnes a également construit et gère deux terminaux fluviaux. Pour plus d’informations, visitez www.smb-guinee.com

 

 » style= »box-sizing: border-box; display: inline-block; line-height: 1; vertical-align: bottom; padding: 0px; margin: 0px; text-indent: 0px; »>

Ecofin Mines


 

GESTION PUBLIQUE
FINANCE
AGRO
ELECTRICITE
HYDROCARBURES
TELECOM
COMM

Read More

Pr Alpha Condé : Quel est le rôle des diplomates ?

Mai 12, 2019 0

《 Aujourd’hui, les présidents se parlent, nous avons des téléphones portables, nous avons des rencontres. Donc, le rôle politique des diplomates est devenu secondaire. Par contre ce qui est extrêmement important, c’est le rôle économique qu’ils doivent jouer .La première des choses, les diplomates doivent s’imprégner profondément des réalités de notre pays, ainsi que de ses potentialités économiques afin de les faire connaitre.

Deuxièmement, il faut chercher des investisseurs dans tous les pays où nous sommes représentés. Ils doivent œuvrer pour que les gens connaissent nos potentialités mais qu’ils trouvent aussi des investisseurs. La Guinée est un pays ouvert à tout le monde. Nous voulons une coopération avec tous les pays, même si nous privilégions la coopération sud-sud. Ensuite, ils doivent veiller à la situation de nos compatriotes. Surtout aujourd’hui, l’immigration devient un phénomène extrêmement grave pour l’Afrique. A travers mes voyages, j’ai souvent constaté quand on me dit par exemple en Malaisie ou en Indonésie qu’il y a tant de guinéens en prison. Mais, quand je suis allé vérifier les 80% des noms étaient des noms ghanéens ou nigérians. C’est le rôle des ambassadeurs de travailler de temps en temps avec les services de police pour faire le recensement des gens qui se disent guinéens. Faire le distinguo entre ceux qui sont réellement guinéens et ceux qui ne le sont pas. Ça c’est un point extrêmement important.

J’ai constaté que les ambassadeurs ne font jamais de conférence de presse alors que leur rôle c’est de faire de temps en temps des conférences de presse pour présenter la Guinée, ses potentialités et aussi attirer les investisseurs de ces pays vers la Guinée. Mais ils ne le font pas. C’est vrai qu’avant mon arrivée, les diplomates restaient trois à quatre mois sans être payé et parfois on coupait l’électricité dans les ambassades ce qui n’a pas tellement facilité leur rôle. Très souvent, beaucoup d’hommes d’affaires viennent ici, mais on ne les connait pas. On ne sait pas ceux qui sont sérieux et ceux qui ne sont pas. Donc le rôle des ambassadeurs aussi, c’est de nous informer sur les hommes d’affaires qui viennent. Parce qu’aujourd’hui, tous les guinéens sont devenus des démarcheurs. Depuis qu’il y a eu l’accord stratégique avec la Chine, tous les jours il y a les guinéens, très souvent on m’envoie des notes : telles sociétés veut investir des milliards en fonds propre, etc. Lorsque je reçois ces Messiers, à la fin ils me disent qu’il faut une garantie souveraine. Pourquoi je vais m’endetter pour une société ? S’ils ne peuvent pas payer c’est moi qui paye. Il ne faut pas qu’on nous prenne pour des gens naïfs pour prendre des garanties souveraines. Si les ambassadeurs font leur travail, je serais moins envahi de propositions venant de tous les côtés.

Je suis parfois très déçu quand je vais dans les pays voir des Ambassadeurs qui ne jouent pas leur rôle correctement. C’est vrai qu’ils n’ont pas beaucoup de moyens puisque nous avons des situations contraignantes avec le Fonds Monétaire International. Mais les diplomates qui n’ont pas les moyens qu’il faut pour faire leur politique, il faut essayer de reconnaitre la vérité. Nous avons un handicap. Dans la plupart des pays, nous n’avons pas beaucoup de cadres qui parlent anglais surtout les cadres d’un certain âge. Ça aussi c’est un handicap mais on peut transcender ce handicap en envoyant de jeunes cadres. Au fur et à mesure, la situation va s’améliorer, nous allons renforcer les ambassades.

Mais il y a un grand scandale. Beaucoup d’ambassadeurs ont vendu les biens de l’Etat. Le président Sékou Touré a eu une vision claire, il a acheté les ambassades partout. On avait nos propres bâtiments mais beaucoup d’ambassadeurs se sont mis à vendre ces bâtiments en complicité avec le ministère des affaires étrangères. Je veux qu’on se parle franchement. Beaucoup de ministres, ils envoient de l’argent à l’ambassade et les ambassadeurs leur renvoient une partie (…). Il faut que désormais, les ambassadeurs cessent de faire cela. L’argent de l’Etat sert à renforcer la diplomatie. Donc, aucun ambassadeur désormais ne doit accepter cette compromission . Je veux qu’on mette fin à cette pratique.

Parfois je vais dans des ambassades, je trouve que l’ambassadeur a une voiture qui dure depuis dix ans. C’est une honte face à d’autres collègues. Il faut que les ambassadeurs aient le courage de poser les problèmes qui les concernent, les difficultés qu’ils ont pour qu’on puisse voir progressivement comment on peut résoudre ces difficultés. Vous devez avoir un langage franc. Ce n’est pas le ministre qui signe les décrets, c’est moi. Donc, vous devez avoir le courage de parler librement. Le ministre ne va pas vous enlever à votre poste 》

Pr Alpha Condé
Président de la république de Guinée
Chef de l’Etat

Read More