GILBERT F. HOUNGBO NOMMÉ PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DE NATURAL RESOURCE GOVERNANCE INSTITUTE

Le conseil d’administration de Natural Resource Governance Institute a le plaisir d’annoncer la nomination de Gilbert F. Houngbo comme nouveau président de l’organisation indépendante à but non lucratif.

« À l’issue d’une recherche mondiale rigoureuse, nous sommes ravis et très privilégiés d’accueillir Gilbert en tant que notre président », a déclaré Smita Singh, présidente par intérim du conseil d’administration de NRGI.

Gilbert Houngbo remplit actuellement son deuxième mandat à la présidence de Fonds international de développement agricole (FIDA), où il supervise les réponses à la pauvreté et à la faim dans les milieux ruraux, aux défis climatiques et environnementaux, à l’inégalité des genres et aux préoccupations des peuples autochtones. Il a été Premier ministre du Togo de 2008 à 2012, période pendant laquelle le pays a adhéré à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries extractives.

Gilbert Houngbo a également mené une brillante carrière aux Nations Unies, où il a occupé le poste de directeur général adjoint de l’Organisation internationale du travail ainsi que celui de secrétaire général adjoint et de directeur pour l’Afrique du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Dans le cadre du PNUD, Gilbert Houngbo a participé au soutien des gouvernements de pays riches en ressources naturelles, comme la République Démocratique du Congo, le Liberia et la Sierra Leone, dans leurs négociations avec de grandes entreprises du secteur privé.

Gilbert Houngbo prendra ses fonctions de président du conseil d’administration de NRGI en mars 2022.

« La concurrence mondiale pour les minéraux rares et le déclin du secteur pétrolier et gazier donnent lieu aux dures réalités de la dépendance aux ressources naturelles et au besoin de revenus pour répondre aux priorités sociales urgentes des pays en développement », a expliqué Smita Singh. « Ces raisons poussent NRGI à tenter de reformuler l’agenda de gouvernance des ressources naturelles. Gilbert a fait preuve de beaucoup de doigté pour réunir les principaux acteurs, des plus puissants aux sans voix, pour engendrer des solutions aux difficultés de développement les plus pressantes. NRGI, dans son rôle de rassembleur de décideurs et de communautés partenaires, peut apprendre beaucoup de l’expérience et de la perspective de Gilbert. La capacité qu’il a démontrée pour mener des organisations à travers des évolutions stratégiques face à des dynamiques mondiales changeantes sera très utile à NRGI dans les années à venir. »

« C’est pour moi un honneur et un privilège de diriger le conseil d’administration de NRGI », a déclaré Gilbert Houngbo. NRGI a formulé la gouvernance des ressources naturelles telle que nous la connaissons et est donc parfaitement placée pour faire évoluer ce domaine. Qu’il s’agisse de son travail émergent sur une transition énergétique équitable ou de la garantie d’un développement inclusif et durable dans les pays riches en ressources naturelles, l’expertise appliquée et la recherche ambitieuse de NRGI ont plus d’importance que jamais. Je me réjouis de contribuer au sein du conseil d’administration, avec le personnel et l’équipe de direction, à trouver de nouvelles façons d’innover et d’accomplir la mission critique de NRGI. »

« Les autres membres du Conseil d’administration de NRGI et moi-même sommes ravis d’accueillir Gilbert à la présidence et de bénéficier de sa grande expérience de diplomate, chef d’État et dirigeant dans le développement international », a déclaré Sean Hinton, membre du Conseil d’administration de NRGI qui a mené la recherche du président.

NRGI a pour ambition d’assurer un avenir où les pays riches en pétrole, gaz et minéraux atteignent un développement durable, équitable et inclusif. L’organisation compte 80 économistes, juristes, spécialistes en gouvernance et autres personnels de soutien, qui opèrent dans plus d’une douzaine de pays riches en ressources naturelles, en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, en Eurasie, en Afrique subsaharienne et en Asie-Pacifique.

« Gilbert a la conviction passionnée qu’une bonne gouvernance dans les industries extractives est essentielle pour parvenir à un développement durable et à une transition énergétique équitable », a affirmé la présidente et directrice générale de NRGI », a affirmé la présidente et directrice générale de NRGI, Suneeta Kaimal. « Fort de ses antécédents dans la poursuite de l’équité et la justice à travers l’Afrique et dans le monde, Gilbert est à la fois une source d’inspiration et un atout majeur pour notre cause à ce stade crucial. »

Gilbert Houngbo succède au président Ernesto Zedillo du Mexique, qui a occupé la place de président du conseil d’administration de NRGI de 2013 à 2020.

Smita Singh, membre du conseil d’administration de NRGI depuis 2006, est devenue présidente par intérim en 2020 et continuera de siéger en tant que membre du conseil d’administration après l’arrivée de Gilbert Houngbo et sa prise de poste à la présidence.

« Smita a été une partenaire de réflexion, une ambassadrice et une stratège qui a contribué à guider NRGI à travers la pandémie de coronavirus, la formulation et l’évolution de notre nouvelle stratégie et de pivots organisationnels majeurs », a ajouté Suneeta Kaimal. « Nous lui sommes reconnaissants de son soutien continu alors que Gilbert nous rejoint.

Quitter la version mobile