Monaco Resources Group (MRG) dans le viseur de la justice en Angleterre : quels impacts pour la Guinée ?

 

Le très sérieux quotidien londonien, Financial Times, dans sa livraison du vendredi 7 janvier 2022, rapporte que la société Monaco Resources Group (MRG) a des ennuis judiciaires en Angleterre. Du moins, le cabinet MHA MacIntyre Hudson, avait réalisé des audits sur les activités de la filiale de MRG.

Aujourd’hui, l’organisme britannique de réglementation a ouvert une enquête sur ces audits. Que faut-il s’attendre du côté de la Guinée ?

Ainsi, comme on le conçoit si bien, par ses agissements, Monaco Resources Group (MRG), se met de nouveau dans de sales draps. Sa filiale à Londres, MRG Finance UK dont les états financiers de 2018 et de 2019 ont été audités suscite des doutes au niveau de la Justice et des offices en charge de la réglementation comptable et financière. Car cette fois-ci, ce sont les auditeurs du groupe MRG (Groupe Baker Tilly International) qui sont visés par cette enquête.

Cette filiale qui intéresse aujourd’hui les enquêteurs, a été créée en 2018 pour lever des fonds au niveau des marchés financiers sur la base d’actifs étrangers. Et par la suite, MGR déclare une perte avant impôt de 2 millions d’Euros pour un chiffre d’affaires de 704 millions d’Euros pour la période des six mois précédents juin 2020.

A cet effet, il y a lieu de s’interroger sur cette affaire corsée éclaboussant MRG à travers une de ses filiales.

Son évolution va-t-elle élucider un autre dossier intéressant la justice guinéenne : c’est-à-dire lui permettre de découvrir comment ont été utilisés les fonds levés sur la base des actifs guinéens au niveau des marchés internationaux ?

Déjà dans plusieurs pays, les agissements de MRG que contrôlent Mme Pascale Younes et Axel Valentin Ficher intéressent les autorités judiciaires.

En Guinée, MCI continue ses procédures contre certaines filiales du Groupe MRG et leurs dirigeants.

Une plainte pénale pour « faux, escroquerie, abus de confiance et association de malfaiteurs pour des infractions commises sur le territoire Guinéen » a été déposée.

La Justice guinéenne a ordonné des saisies et des mesures spéciales conservatoires et provisoires contre des sociétés guinéennes et leurs dirigeants du groupe MRG en raison de faits jugés graves et complexes, constitutifs potentiellement à une sorte de criminalité organisée à caractère international.

Que risquent les complices de Monaco Resources Group (MRG) en cas d’infractions pénales?

De l’avis d’un spécialiste, en matière d’infractions pénales, les complices risquent gros, puisqu’ils encourent une peine identique à l’auteur d’infractions pénales. Les professionnels aussi, tels que comptables, auditeurs ou avocats peuvent être également visés.

A en croire le Financial Times des actions à l’étranger sont en cours. Ce qui revient à dire que les complices de toute nationalité même basés à l’étranger ne sont plus à l’abri.

A suivre…

Quitter la version mobile