All for Joomla All for Webmasters
August 19, 2019
You can use WP menu builder to build menus

Burkina Faso : Leadership et Engagement du président Kaboré dans la lutte contre la malnutrition

Mai 16, 2019 0

Burkina Faso : Leadership et Engagement du président Kaboré dans la lutte contre la malnutrition

Abidjan (Côte d’Ivoire), le 15 mai 2019 – Dans une tribune intitulée « N’oublions pas les femmes et les enfants du Sahel », le président de la République du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, dressait, en septembre 2018, un tableau sombre de la situation de la nutrition dans son pays et, au-delà, dans toute la région sahélienne.

 

« Près de 40 % des enfants vivant au Sahel souffrent d’un retard de croissance lié, entre autres, ont des carences alimentaires, des maladies infectieuses, aux problèmes d’assainissement et d’accès à l’eau potable. L’impact de ce phénomène est dévastateur pour les millions d’enfants touchés aujourd’hui, mais aussi pour la productivité et le développement du capital humain dans la région », écrivait le président de la République du Faso, appelant au passage à « un financement nouveau » pour contrer les impacts socio-économiques de ce fléau.

 

Élu en 2015, son Excellence, Mr Roch Marc Christian Kaboré a fait de la nutrition, une priorité nationale dans le Programme de développement économique et social (PNDES) référentiel socio-économique de son mandat quinquennal. La nutrition dans ce document national stratégique constitue le deuxième effet attendu de l’axe sur le renforcement du capital humain. Ainsi, le gouvernement burkinabé a fixé un objectif ambitieux sur la nutrition qui est de réduire la prévalence du retard de croissance de 30,2 % (2015) à 15 % d’ici à 2020.

 

Mieux, le gouvernement burkinabé a mis en place un plan national stratégique multisectoriel sur la nutrition avec un accent placé sur les 1000 premiers jours de vie de l’enfant à travers l’intensification des activités de l’Alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE) pour offrir un avenir meilleur aux enfants burkinabè.

 

Dans un pays, où les changements climatiques constituent un facteur de risque considérable pour la nutrition, le président Kaboré a alloué en 2017, une enveloppe d’1,8 million de dollars à l’achat d’intrants nutritionnels. En 2018, il a augmenté cet appui financier à 2,7 millions dollars pour mieux prendre en compte certains défis. Ce qui témoigne des efforts inlassables déployés par le chef de l’Etat pour le bien-être physique, mental, psycho-affective de l’enfant burkinabé ainsi que pour la qualité de vie de l’adulte.

 

De manière globale, les prévalences de la malnutrition ont connu des baisses depuis 2009 comme en témoignent quelques exemples. La prévalence de la maigreur (malnutrition aiguë) est passée de 11,3 % en 2009 à 7,6 %  et le retard de croissance (malnutrition chronique) de 35,1 % à 27,3 % sur la même période. Mais des défis restent encore à relever sur la Nutrition et dans tous les secteurs au regard des cibles mondiales de nutrition à l’horizon 2025.

 

Son Excellence Mr Roch Marc Christian Kaboré poursuit son engagement et son leadership pour la nutrition en continuant de plaider en faveur d’investissements intelligentes pour la nutrition à travers la mobilisation des partenaires au développement. En 2018, la Fondation Bill & Mélina Gates a décidé de contribuer dans la lutte contre la malnutrition pour une enveloppe de 45 millions de dollars, répartis sur trois années, pour la nutrition et le planning familial, au Burkina Faso

 

Cet engagement fort est magnifié par le président du Groupe de la Banque africaine de développement, membre fondateur de l’initiative des Dirigeants africains pour la nutrition (« Africain Leaders for Nutrition Initiative », ALN) mise en place avec l’Union Africaine et d’éminentes personnalités en 2016. La conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union africaine a approuvé l’initiative en janvier 2018 à Addis-Abeba (Éthiopie), lors de la 30ème session ordinaire de l’assemblée de l’Union africaine.

 

L’initiative des dirigeants africains pour la nutrition (ALN) est une plateforme africaine de champions de la nutrition comprenant des chefs d’Etat en exercice, des anciens chefs d’état, des ministres des finances et d’éminents dirigeants ayant le pouvoir de servir, de catalyser et de soutenir un leadership et un engagement politique de haut niveau au pour mettre fin à la malnutrition. Son Excellence Mr Kaboré vient de la rejoindre comme nouveau champion de l’ALN.

 

Une mission de la Banque, dirigée par Mme Oley Dibba – Wadda, directrice du département du Capital humain, de la Jeunesse et du développement des compétentes se rendra au Burkina Faso du 14 au 17 mai 2019 pour introniser le président du Faso. A l’occasion, la mission présentera les progrès de l’ALN à ce jour et de convenir d’une feuille de route commune sur la nutrition pour 2019-2020 pour son Excellence Mr Kaboré.

 

Read More

DISCOURS D’OUVERTURE DU MINISTRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES, PRESIDENT DU COMITE DE PILOTAGE DU PLAN DE REFORME DES FINANCES PUBLIQUES (PREFIP) A LA REVUE ANNUELLE.

Mai 15, 2019 0
Discours d’ouverture de Monsieur Mamadi CAMARA, Ministre de l’Économie et des Finances, Président du Comité de pilotage du Plan de réforme des finances publiques (PREFIP) à la revue annuelle.

Monsieur le Premier Président de la Cour des comptes,

Monsieur le Ministre du Budget,

Madame le Ministre du Plan et du développement Economique,

Monsieur le Vérificateur Général,

Excellences Mesdames et Messieurs les Partenaires Techniques et Financiers,

Mesdames et Messieurs les Membres du Comité de Pilotage

Honorables Invités,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais avant tout propos, vous souhaiter à toutes et à tous la bienvenue à la revue annuelle du Plan de réforme des finances publiques. Conformément aux bonnes pratiques, l’ensemble des acteurs de la chaine des finances publiques, la société civile, le secteur privé et nos partenaires techniques et financiers sont appelés à continuer d’apporter leurs contributions pour accélérer l’atteinte des objectifs du PREFIP.

En adoptant le PREFIP actualisé le 13 décembre 2018, le Gouvernement guinéen réaffirme son engagement à ne ménager aucun effort pour organiser le renforcement de la gestion des finances publiques dans le cadre de la consolidation de la gouvernance économique et financière.

La révision du PREFIP a été réalisée sur la base des conclusions et des recommandations pertinentes des évaluations PEFA, PIMA et DEMPA. Elle a pris en compte les problématiques émergentes du renforcement de la gestion des investissements publics, de la surveillance des risques budgétaires liés aux opérations des autres entités publiques et de la soutenabilité de la dette publique.

Les efforts conjugués ont permis de maintenir en 2018 un cadre macroéconomique stable conformément aux objectifs de notre programme économique et financier soutenu par le FMI. La croissance est ainsi estimée à 6% et l’inflation est contenue à un chiffre soit 9,9% à fin décembre 2018. Le solde budgétaire de base connait un excédent de 0,8% du PIB et nos réserves de change se sont consolidées.

Mesdames et Messieurs les membres du Comité de pilotage

Le front des reformes a été très dynamique en 2018 avec notamment les avancées sur l’unification de la gestion de la trésorerie de l’Etat à travers l’opérationnalisation progressive du compte unique du Trésor, la rationalisation des structure en charge de la gestion des marchés publics, la création d’un numéro d’identifiant fiscal permanent, la réforme de l’Inspection Générale d’Etat en Institution Supérieure de Contrôle de l’ordre Administratif, la préparation des premiers arrêts de la Cour des comptes , l’adoption du décret d’application de la loi sur la gouvernance des organismes publics ainsi que la formation de plus de 500 cadres.

D’importants défis restent cependant à être relevés pour accélérer l’impact des reformes. Il s’agit essentiellement de la poursuite de la qualification des ressources humaines en finances publiques, de l’adaptation des cadres organiques et du système d’informations.

La tranche 2019 du PREFIP a opportunément retenu des actions prioritaires dont la réalisation permettra de consolider la chaine des finances publiques dans ses maillons qui connaissent des faiblesses persistantes.

L’exécution de ce plan d’actions connaitra les succès escomptés à condition que nous renforcions notre organisation pour mieux accompagner et suivre la réalisation effective des actions programmées. Pour ce faire, j’encourage la mise en place et l’animation continue des comités techniques de réformes qui devront nous faire remonter les difficultés et les obstacles afin que nos décisions les lèvent à temps.

Je ne saurai terminer mon propos sans féliciter et encourager les femmes et les hommes qui fournissent quotidiennement d’importants efforts soutenus pour maintenir l’élan des réformes dans lequel s’inscrit le PREFIP.

Je réitère notre reconnaissance à nos partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement dans la réalisation de notre stratégie d’amélioration de la gouvernance économique et financière qui vise à créer les conditions pour l’accélération de la mise en œuvre des politiques publiques arrimées au Plan national de développement économique et social. Nous les invitons pour ce faire à veiller au bon fonctionnement des instances de redevabilité afin d’aligner les points d’application de leurs appuis respectifs sur la prise en charge des priorités du PREFIP.

 Plein succès au PREFIP 2019-2022 que je déclare officiellement lancé

Je vous remercie

Monsieur Mamadi CAMARA
Ministre de l’Economie et des Finances  
Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

Read More

Dossier : K-Energie-Gate : ATTENTION ATTENTION LES ESCROCS SONT DE RETOUR ET LA PROCHAINE CIBLE EST L’ETAT DE GUINEE (PREMIERE PARTIE)

Mai 13, 2019 0

Tout le monde a souvenance de l’affaire K-Energie-Gate qui avait défrayé la chronique avec comme protagonistes Ibrahima Kassus DIOUBATE d’une part et Sam Alexandre ZORMATI, Mori DIANE et des Ministres de la République de l’autre.

C’est une affaire qui a fait couler beaucoup d’encre dans la presse locale.

Pour la petite histoire, Ibrahima Kassus DIOUBATE criant à l’escroquerie d’un côté, Mori DIANE soutenant n’être qu’un bon citoyen soucieux du devenir de son pays et revenu des Etats-Unis pour investir.

Pourtant, Ibrahima Kassus DIOUBATE soutenait être actionnaire majoritaire de la société K-Energie et propriétaire des trois centrales (1403, 1404 et 1405) sis à Coronthie et détenues par la société GDE de Mori DIANE et ce dernier soutenait le contraire. En disant qu’Il les avait loué d’une société de droit Emiratie (Dubaï) du nom de Mobile Power System FZC.

Ibrahima Kassus DIOUBATE criait sous tous les toits que c’est Sam Alexandre ZORMATI qui avait détourné les centrales de la société K-Energie avec l’aide de Ministres de la République, Mori DIANE répliquait avec véhémence que les centrales lui avaient été louées par M. Ayman AL AFIFI  de Mobile Power System FZC.

La justice a été saisie et elle suit toujours ses pérégrinations avec son temps qui n’est pas celui des pressés.

Aujourd’hui les protagonistes de cette rocambolesque histoire refont surface mais la prochaine victime en sus d’Ibrahima Kassus Dioubaté est l’Etat de Guinée.

Monsieur le Président de la République Messieurs les Députés attention à nos deniers publics ;

Mori DIANE aidé de ministres de la République a promis d’aider à vendre les centrales de K-ENERGIE à l’Etat de Guinée, contre une commission de 12% du prix payé.

Il a fait cette promesse non pas à Ayman AL AFIFI, dont il disait qu’il était le propriétaire des centrales de K-Energie, mais plutôt à Sam Alexandre ZORMATI l’associé de Ibrahima Kassus DIOUBATE déjà déclaré coupable d’abus de biens sociaux par la justice guinéenne.

Contrairement à ce qu’il a toujours soutenu dans la presse, MORI DIANE a toujours su que AYMAN AL AFIFI n’était qu’un homme de paille pour SAM ALEXANDRE ZORMATI.

Cessation de Prestation de Service
Cessation de Prestation de Service
Cessation de Prestation de Service
Cessation de Prestation de Service

MORI DIANE a toujours su que SAM ALEXANDRE ZORMATI, Miami Group Corp et Mobile Power System FZC sont une seule et même personne. (

Certificat de Propriétaire/fabriqué par Sam
Certificat de Propriétaire/fabriqué par Sam
Certificat de Propriétaire/fabriqué par Sam

MORI DIANE a toujours viré à Sam Alexandre ZORMATI sa part du butin et qui a son tour vire à chaque occasion la part du Butin du faux et troublant conseiller Président de la République s ces swfts le démontrent.

C’est lui qui a toujours eu la charge de distribuer le pactole tiré de l’escroquerie dont a été victime Ibrahima Kassus DIOUBATE.

Virement Afriland
Virement MPSD
Virement Sam Zormati
Virement Cheick Molamy Touré

D’ailleurs, comme dans les films westerns, les bandits ne se tuent qu’au moment du partage du butin.

Mori DIANE conscient de la condamnation de Sam Alexandre ZORMATI a voulu profiter seul avec ses amis ministres de la République et les faux et troublants conseillers du président de la République de tout le pactole.

Il a refusé de verser à Sam Alexandre ZORMATI sa part arguant tantôt d’un non-paiement par l’Etat guinéen, tantôt d’instructions provenant de AYMAN.

L’Arrêt du partage du butin a énervé Sam Alexandre ZORMATI qui à du avoir recourt à ses avocats pour « informer » les amis ministres et « menacer » Mori DIANE de poursuites devant les instances américaines pour escroquerie et corruption de fonctionnaires étrangers entre autres infractions.

Lettre Avocat Sam1

Ce dernier a outre la nationalité américaine, son domicile fiscal aux Etats-Unis d’ Amérique et les autorités judiciaires de ce pays ne badinent point avec ce genre d’infractions.

On a souvenance d’histoires concernant un ministre guinéen il y a quelque temps et un ministre sénégalais assez récemment ; Et cela, suite a une plainte  déposée par la Foreign Corrupt Practices contre l’ancien ministre des mines et de la Géologie sous le CNDD pour corruption, blanchiment d’argent.

La menace a produit ses effets puisque le sieur DIANE s’est empressé d’aller à DUBAI non pas pour rencontrer et négocier avec Ayman AL AFIFI mais plutôt avec Sam Alexandre ZORMATI.

A l’issue de cette réunion à trois, un accord a été signé le 24 juillet 2018.

Outre le paiement de ce qui était dû à créditer dans des comptes différents selon une clé bien définie, il a été envisagé la vente de centrales à l’Etat ou à tout le moins leur sortie du territoire guinéen.

Mori DIANE gagnera 12% du prix de vente des centrales et ce cas échéant quatre millions de dollars pour l’aide qu’il apporterait pour sortir les centrales de la Guinée.

Il devra remettre à Ayman AL AFIFI dont il disait qu’il était le propriétaire des dites centrales, un million de dollars américain à titre de commission avant décembre 2018 et probablement un pactole assez important à ceux qui l’aideraient à réussir sa mission.

En tout cas, le contrat de fourniture d’électricité entre la société GDE et l’Etat guinéen est tellement claire dans ses articles 4-26 et 31 :

–       Article 4 le propriétaire de la centrale électrique : le client reconnaît expressément que la centrale électrique ainsi que des installations, fixations et machines nécessaires au fonctionnement de celle-ci, appartiennent à une autre société qui a confié la gestion au Fournisseur ;

–       Article 26 durée du contrat : la durée du présent contrat est de deux (2) ans à compter de la date de mise en service de la centrale.

–        Article 31 bonne foi : les parties actent leurs bonnes fois face à l’autre partie du contrat, chaque partie fera le nécessaire afin de respecter ses accords.

En foi de quoi, les parties présentes ont signé ce présent contrat par leurs représentants dûment autorisés à la date indiquée ci-dessous.

Il faut donc, rappeler que le contrat de fourniture d’électricité entre la GDE et l’Etat guinéen a été signé le 12 janvier 2017 à Conakry, République de Guinée.

Partant, donc de cette date de la signature dudit contrat, nous constatons que le contrat de GDE de Mori Diané n’est plus d’actualité, le gouvernement devrait faire attention à ne pas tomber dans les pièges de Sam Alexandre Zormati et   du faux et troublant conseiller du Président de la République.

Le citron Ibrahima Kassus DIOUBATE devra être pressé jusqu’au bout et au passage l’Etat guinéen.

Ils resteront le bec dans l’eau à se tirailler les centrales alors que SAM, Mori Diané et ses Acolytes Ministres siroteront leur champagne au frais.

Depuis le début de cette enquête à nos jours, nous avons tenté sans succès de joindre Mori Diané pour recueillir sa version de faits.

A suivre….

Sources: Amiante.com

Read More

Doumbouya école km 55/ Coyah: Inauguration d’un grand marché dénommé  »Alpha Condé »

Mai 13, 2019 0

Le 05 avril dernier, les populations  de Coyah, précisément  le secteur km 55 dans le quartier Doumbouya école, étaient massivement mobilisées pour l’inauguration  d’un complexe commercial baptisé  »marché Alpha Condé ». Cette nouvelle infrastructure construite sur une superficie de 2000 m², est financé par El Hadj Momo Bangoura pour un coût global de 1.493.762.368 GNF.

Ce nouveau marché  compte une cinquantaine de Boutiques et magasins, deux (2) blocs pour les étalagistes plus un bureau  pour l’administration.. Ladite cérémonie a été présidé par une forte délégation gouvernemental conduite par M. Ahmed Tidiane Traoré représentant le professeur Alpha Condé, de M. Malick Sankon, directeur national de la Caisse de Sécurité Sociale et président du COBAG, le préfet de Coyah, Dr. Ibrahim Barboza Soumah,  l’Honorable Sékou Camara, le maire de la Commune urbaine de Coyah, M. Abou Soumah, le Maire de la Commune rurale de Wonkifong,  Sékou Mangata Bangoura, l’imam ratio de Coyah,, El Hadj Fadiga, le  »Kountigui de Coyah »,  El Hadj Dady Daouda Bangoura et tants d »autres.

Après plusieurs discours livrés pour la circonstance, l’honneur reviendra à El Hadj Momo Bangoura de situé l’événement dans son contexte. Dans son discours de bienvenue, l’ex chef de quartier et candidat malheureux aux élections communales et Communautaires de 2018, a déclaré : « La présente cérémonie à laquelle vous avez bien voulu honorer de votre présence, est destinée à l’inauguration de ce modeste complexe commercial. En vous exprimant ma profonde gratitude, permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue et un agréable séjour ,parmi nous, dans ce secteur Km 55 du quartier Doumbouya école. Ce secteur qui abrite ce marché privé, est en plein épanouissement dans notre Commune. Pour la petite histoire, c’est en 2012 que j »ai , personnellement initié ce projet. Il s »inscrit dans un double objectif : -désenclaver le secteur et autres environnants, soulager les citoyennes confrontées au coût du trajet pour le marché central très distant. En 2012 , aux lendemains de l’avènement de la 3ème République ; celle qui a vu porter à la magistrature suprême le Professeur Alpha Condé. Son appel aux initiatives pour le développement du pays, a été le principal mobile pour le déploiement d’efforts et d’énergie dans la construction de ce marché. Ce qui est un atout considérable pour notre commune grandissante. Cette solennelle cérémonie est permise à tout citoyen honnête, de magnifier, de louer la noble et grandiose entreprise du Professeur Alpha Condé, consacrée a l’amélioration des conditions de vies du Guinéen. En témoignent à Coyah comme partout ailleurs dans le pays, les réalisations effectuées et les jalons posés par ce Grand Homme », a-t-il lancé.

Plus loin, il ajoutera : « La pressente cérémonie est opportune, car elle me permet d’exprimer ma gratitude aux personnes et aux familles  ci-après : La famille Camara Morlaye qui m’a cédé ce site, la famille feu Nana Sylla, qui m »a permis de réaliser une ouverture de la Nationale vers le quartier Doumbouya Centre, la famille feu Morlaye Soumbouyah Bangoura, la dynamique équipe de Mangué Doukouré, maçon et constructeur, Yaya Sylla, Ingénieur topographe et  la famille Diaraké Konaté », a-t-il cité, avant d’exprimé sa gratitude à celles ou ceux qui ont préféré garder l »anonymat. El-Hadj Malick Sankon, directeur général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale , et président du COBAG pour son implication inestimable au suces de cette mobilisation, a conclu El Mömö Bangoura.

Mohamed Lamine Dramé, envoyé spécial de Rkk

Read More

Le consortium SMB-Winning a transporté un volume record de 300 000 tonnes de bauxite entre la Guinée et la Chine

Mai 12, 2019 0

SMB-WINNING) – Alors que le Consortium SMB-Winning vise encore une augmentation de sa production de bauxite en Guinée pour l’année 2019, le navire Rigel d’une capacité de transport de 300 000 tonnes de minerai, est arrivé au port de Yantai, en Chine, cette semaine après avoir été chargé au port de Boké en Guinée. Du point du vue du Consortium comme du secteur du transport maritime, l’arrivage de ce chargement de bauxite est un nouveau record en termes de tonnage pour du transport de bauxite.

Alors que les opérateurs miniers procédaient traditionnellement à l’évacuation du minerai par la voie ferrée en Guinée, le Consortium SMB-Winning s’est appuyé dès 2015 sur Winning Alliance Port pour transporter la bauxite par barges en remontant le fleuve Rio Nunez avant d’être chargée sur des navires capesize en haute mer.

Depuis le port fluvial de Boké, composé des terminaux de Katougouma et Dapilon constitués de neuf docks, le Consortium SMB-Winning exporte sa production à destination de la Chine, s’élevant à 36 millions de tonnes en 2018.

Le port de Yantai confirme sa position de hub pour le transport de minerai à destination de la Chine, dans le golfe de Bohai. Avec ses différents docks à bassin profond, le port de Yantai est le leader chinois depuis six ans en termes de capacité de chargement et déchargement de bauxite, estimée à près de 100 millions de tonnes.

Pour M. Sun Xiunshun, président du Consortium SMB-Winning et de Winning International Group : « L’arrivée du navire Rigel avec ses 300 000 tonnes de bauxite au port de Yantai illustre le rôle clé de la logistique dans la réussite du Consortium SMB-Winning. Alors que nous visons une hausse continue de la production dans les années à venir, notre succès résidera dans nos capacités logistiques dont le transport maritime afin de pouvoir écouler notre production. »

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le consortium SMB-Winning regroupe quatre partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; le groupe Yantai Port ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium. La République de Guinée est actionnaire à hauteur de 10%. Depuis sa création, SMB-Winning a investi plus de 1 milliard de dollars US dans ses activités extractives dans la région de Boké. Le consortium, qui emploie directement plus de 9 000 personnes a également construit et gère deux terminaux fluviaux. Pour plus d’informations, visitez www.smb-guinee.com

 

 » style= »box-sizing: border-box; display: inline-block; line-height: 1; vertical-align: bottom; padding: 0px; margin: 0px; text-indent: 0px; »>

Ecofin Mines


 

GESTION PUBLIQUE
FINANCE
AGRO
ELECTRICITE
HYDROCARBURES
TELECOM
COMM

Read More

Pr Alpha Condé : Quel est le rôle des diplomates ?

Mai 12, 2019 0

《 Aujourd’hui, les présidents se parlent, nous avons des téléphones portables, nous avons des rencontres. Donc, le rôle politique des diplomates est devenu secondaire. Par contre ce qui est extrêmement important, c’est le rôle économique qu’ils doivent jouer .La première des choses, les diplomates doivent s’imprégner profondément des réalités de notre pays, ainsi que de ses potentialités économiques afin de les faire connaitre.

Deuxièmement, il faut chercher des investisseurs dans tous les pays où nous sommes représentés. Ils doivent œuvrer pour que les gens connaissent nos potentialités mais qu’ils trouvent aussi des investisseurs. La Guinée est un pays ouvert à tout le monde. Nous voulons une coopération avec tous les pays, même si nous privilégions la coopération sud-sud. Ensuite, ils doivent veiller à la situation de nos compatriotes. Surtout aujourd’hui, l’immigration devient un phénomène extrêmement grave pour l’Afrique. A travers mes voyages, j’ai souvent constaté quand on me dit par exemple en Malaisie ou en Indonésie qu’il y a tant de guinéens en prison. Mais, quand je suis allé vérifier les 80% des noms étaient des noms ghanéens ou nigérians. C’est le rôle des ambassadeurs de travailler de temps en temps avec les services de police pour faire le recensement des gens qui se disent guinéens. Faire le distinguo entre ceux qui sont réellement guinéens et ceux qui ne le sont pas. Ça c’est un point extrêmement important.

J’ai constaté que les ambassadeurs ne font jamais de conférence de presse alors que leur rôle c’est de faire de temps en temps des conférences de presse pour présenter la Guinée, ses potentialités et aussi attirer les investisseurs de ces pays vers la Guinée. Mais ils ne le font pas. C’est vrai qu’avant mon arrivée, les diplomates restaient trois à quatre mois sans être payé et parfois on coupait l’électricité dans les ambassades ce qui n’a pas tellement facilité leur rôle. Très souvent, beaucoup d’hommes d’affaires viennent ici, mais on ne les connait pas. On ne sait pas ceux qui sont sérieux et ceux qui ne sont pas. Donc le rôle des ambassadeurs aussi, c’est de nous informer sur les hommes d’affaires qui viennent. Parce qu’aujourd’hui, tous les guinéens sont devenus des démarcheurs. Depuis qu’il y a eu l’accord stratégique avec la Chine, tous les jours il y a les guinéens, très souvent on m’envoie des notes : telles sociétés veut investir des milliards en fonds propre, etc. Lorsque je reçois ces Messiers, à la fin ils me disent qu’il faut une garantie souveraine. Pourquoi je vais m’endetter pour une société ? S’ils ne peuvent pas payer c’est moi qui paye. Il ne faut pas qu’on nous prenne pour des gens naïfs pour prendre des garanties souveraines. Si les ambassadeurs font leur travail, je serais moins envahi de propositions venant de tous les côtés.

Je suis parfois très déçu quand je vais dans les pays voir des Ambassadeurs qui ne jouent pas leur rôle correctement. C’est vrai qu’ils n’ont pas beaucoup de moyens puisque nous avons des situations contraignantes avec le Fonds Monétaire International. Mais les diplomates qui n’ont pas les moyens qu’il faut pour faire leur politique, il faut essayer de reconnaitre la vérité. Nous avons un handicap. Dans la plupart des pays, nous n’avons pas beaucoup de cadres qui parlent anglais surtout les cadres d’un certain âge. Ça aussi c’est un handicap mais on peut transcender ce handicap en envoyant de jeunes cadres. Au fur et à mesure, la situation va s’améliorer, nous allons renforcer les ambassades.

Mais il y a un grand scandale. Beaucoup d’ambassadeurs ont vendu les biens de l’Etat. Le président Sékou Touré a eu une vision claire, il a acheté les ambassades partout. On avait nos propres bâtiments mais beaucoup d’ambassadeurs se sont mis à vendre ces bâtiments en complicité avec le ministère des affaires étrangères. Je veux qu’on se parle franchement. Beaucoup de ministres, ils envoient de l’argent à l’ambassade et les ambassadeurs leur renvoient une partie (…). Il faut que désormais, les ambassadeurs cessent de faire cela. L’argent de l’Etat sert à renforcer la diplomatie. Donc, aucun ambassadeur désormais ne doit accepter cette compromission . Je veux qu’on mette fin à cette pratique.

Parfois je vais dans des ambassades, je trouve que l’ambassadeur a une voiture qui dure depuis dix ans. C’est une honte face à d’autres collègues. Il faut que les ambassadeurs aient le courage de poser les problèmes qui les concernent, les difficultés qu’ils ont pour qu’on puisse voir progressivement comment on peut résoudre ces difficultés. Vous devez avoir un langage franc. Ce n’est pas le ministre qui signe les décrets, c’est moi. Donc, vous devez avoir le courage de parler librement. Le ministre ne va pas vous enlever à votre poste 》

Pr Alpha Condé
Président de la république de Guinée
Chef de l’Etat

Read More