Handicap : l’UNFPA récompense quatre organisations pour des solutions innovantes

11
SHARES
101
VIEWS
© UNFPA Kazakhstan
Une brochure sur la santé reproductive destinée aux femmes handicapées a été publiée en braille et distribuée aux bibliothèques et aux écoles pour malvoyants du Kazakhstan.

Organisé en partenariat avec le Global Disability Innovation Hub (Centre mondial d’innovation sur le handicap) et le Global Network of Young Persons with Disabilities (Réseau mondial des jeunes personnes avec un handicap), le concours offre un soutien financier aux entreprises sociales qui conçoivent des solutions innovantes visant à démanteler les inégalités et à favoriser l’autonomisation des jeunes personnes handicapées.

Le concours invitait les participants à soumettre des idées novatrices sur des sujets tels que la violence fondée sur le genre et l’amélioration de l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive. Il visait également à encourager des solutions pour promouvoir l’inclusion numérique et surmonter les barrières socioculturelles.

Les organisateurs ont examiné 229 candidatures provenant de 54 pays de six régions du monde. Le jury a sélectionné quatre projets gagnants sur la base de leur engagement à aider les jeunes handicapés à accéder à leur santé et à leurs droits sexuels et reproductifs.

Ces organisations s’attaquent à des défis et à des obstacles vitaux auxquels sont confrontés les jeunes handicapés du monde entier, tels que les risques accrus de violence, les difficultés d’accès aux services de santé sexuelle et génésique et les difficultés à satisfaire les besoins fondamentaux.

Les quatre lauréats recevront des subventions sous forme de fonds initiaux, ainsi qu’un accompagnement professionnel, et participeront à une série d’ateliers sur mesure afin de tester et de faire progresser leurs innovations.

Les lauréats

Technoprise Global (Kenya) a été choisi en raison de son projet de conversations sur l’intelligence artificielle (IA) pour une collecte de données inclusive, qui présente une plateforme multilingue de pointe alimentée par l’IA et méticuleusement conçue pour favoriser des conversations respectueuses et dynamiques.

Cette plateforme joue un rôle essentiel dans la collecte de données précises et complètes sur les droits sexuels et génésiques ainsi que sur les besoins en matière de santé.

En s’attachant à combler les lacunes en matière de collecte efficace de données au sein de la communauté des personnes handicapées, cette initiative permet la diffusion d’informations personnalisées et centrées sur l’utilisateur, spécialement conçues pour autonomiser et éclairer les jeunes personnes vivant avec un handicap.

Alianta Infonet (Moldavie) a été sélectionné pour son travail d’autonomisation des créateurs de contenu handicapés par le biais du podcasting.

Cette initiative se concrétise par le podcast « Depasim Prejudecati » (Vaincre les préjugés), qui résonne en Moldavie et au-delà pour sensibiliser aux obstacles auxquels sont confrontées les personnes handicapées, en dissipant les idées fausses les plus répandues.

Les créateurs sont prêts à développer des épisodes qui approfondiront une série de défis englobant la santé sexuelle et reproductive, ainsi que la violence fondée sur le genre, vécus de manière unique par les personnes handicapées.

Access Able (Inde), a présenté l’initiative « Information Access on SRH Topics using Conversational Flows in Low-Resource Settings » (Accès à l’information sur les questions de santé sexuelle et reproductive à l’aide de flux conversationnels dans des environnements à faibles ressources). Cette initiative est conçue pour s’attaquer au problème prévalent de l’accès restreint auquel sont confrontées les personnes handicapées pour obtenir des informations et des services en matière de santé sexuelle et génésique.

Le projet fait appel à des mécanismes d’engagement interactifs, utilisant les SMS et la réponse vocale interactive, qui restent accessibles même dans des scénarios dépourvus de connectivité Internet, de smartphones ou d’expertise technique.

Initiative pour une santé reproductive inclusive (Cameroun), qui est dirigée par des femmes, vise à accélérer le développement d’un dispositif de suivi du cycle menstruel, dans le but de dissiper les tabous, de sensibiliser aux cycles menstruels et à la santé sexuelle, en particulier pour les jeunes femmes et les filles handicapées.

Parallèlement au dispositif, des ateliers et des formations complémentaires permettront à ces personnes de se prendre en charge en leur donnant des indications sur leurs cycles menstruels et leurs cycles de fertilité.

Next Post

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.