La consommation et le trafic de drogues sont en hausse dans le monde

11
SHARES
104
VIEWS

ONU Photo/Victoria Hazou
La marijuana et la cocaïne saisies sont analysées et inventoriées avant d’être transférées pour destruction.

L’agence des Nations Unies chargée de la lutte contre la drogue et la criminalité (ONUDC) a publié mercredi son rapport annuel sur les drogues dans le monde, qui fait état de près de 300 millions de consommateurs dans le monde et d’une augmentation du trafic de stupéfiants.

La Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues, ou Journée mondiale de la drogue, est célébrée chaque année le 26 juin et vise à intensifier l’action en faveur d’un monde sans drogue.

La campagne de cette année reconnaît que « les politiques efficaces en matière de drogues doivent être fondées sur la science, la recherche, le plein respect des droits de l’homme, la compassion et une compréhension profonde des implications sociales, économiques et sanitaires de la consommation de drogues ».

Tweet URL

Ghada Waly, Directrice exécutive de l’ONUDC, a déclaré qu’il était nécessaire de fournir un traitement et un soutien fondés sur des preuves à toutes les personnes touchées par la consommation de drogue, « tout en ciblant le marché des drogues illicites et en investissant beaucoup plus dans la prévention ».

La nouvelle menace des nitazènes

Selon le rapport de l’ONUDC, le nombre de personnes consommant des drogues illicites est passé à 292 millions au cours de la décennie qui s’achève en 2022.

Il note que la plupart des usagers dans le monde consomment du cannabis – 228 millions de personnes – tandis que 60 millions de personnes dans le monde consomment des opioïdes, 30 millions des amphétamines, 23 millions de la cocaïne et 20 millions de l’ecstasy.

En outre, l’ONUDC a constaté une augmentation des décès par surdose à la suite de l’émergence des nitazènes – un groupe d’opioïdes synthétiques potentiellement plus dangereux que le fentanyl – dans plusieurs pays à revenu élevé.

Le trafic dans le Triangle d’or

Le rapport sur les drogues note que les trafiquants du Triangle d’or, une région de l’Asie du Sud-Est, ont trouvé des moyens de s’intégrer dans d’autres marchés illégaux, tels que le trafic d’espèces sauvages, la fraude financière et l’extraction illégale de ressources.

Les « communautés déplacées, pauvres et migrantes » subissent le poids de cette activité criminelle et sont parfois contraintes de s’engager dans la culture de l’opium ou l’extraction illégale de ressources pour survivre, ce qui peut conduire les civils à devenir des consommateurs de drogue ou à s’endetter à la merci des groupes criminels.

Ces crimes illégaux contribuent à la dégradation de l’environnement par la déforestation, le déversement de déchets toxiques et la contamination chimique.

« La production, le trafic et la consommation de drogues continuent d’exacerber l’instabilité et les inégalités, tout en causant des dommages incalculables à la santé, à la sécurité et au bien-être des populations », a déclaré Mme Waly.

La puissance du cannabis a été multipliée par quatre dans certaines régions du monde au cours des 24 dernières années.
Unsplash/Wesley Gibbs
La puissance du cannabis a été multipliée par quatre dans certaines régions du monde au cours des 24 dernières années.

Montée en puissance de la cocaïne et légalisation du cannabis

En 2022, la production de cocaïne a atteint un niveau record avec 2.757 tonnes produites, soit une augmentation de 20 % par rapport à 2021.

L’augmentation de l’offre et de la demande de ce produit s’est accompagnée d’une flambée de violence dans les pays situés le long de la chaîne d’approvisionnement, en particulier en Équateur et dans les pays des Caraïbes. On a également constaté une augmentation des problèmes de santé dans certains pays de destination en Europe occidentale et centrale.

La production, le trafic et la consommation de drogues continuent d’exacerber l’instabilité et les inégalités – Ghada Waly

De même, l’usage nocif du cannabis a augmenté avec la légalisation du produit au Canada, en Uruguay et dans 27 juridictions des États-Unis, dont une grande partie contenait une forte teneur en THC (delta9-tétrahydrocannabinol), considéré comme le principal ingrédient à l’origine de l’effet psychoactif de la drogue.

Cela a entraîné une augmentation du nombre de tentatives de suicide chez les consommateurs réguliers de cannabis au Canada et aux États-Unis.

L’espoir de la Journée mondiale de la drogue

Le rapport de l’ONUDC souligne que « le droit à la santé est un droit de l’homme internationalement reconnu qui appartient à tous les êtres humains, indépendamment du fait qu’une personne consomme de la drogue ou qu’elle soit emprisonnée, détenue ou incarcérée ».

L’ONUDC appelle les gouvernements, les organisations et les communautés à collaborer à l’élaboration de plans fondés sur des données probantes pour lutter contre le trafic de drogue et le crime organisé.

L’agence espère également que les communautés aideront à « favoriser la résilience contre la consommation de drogues et à promouvoir des solutions dirigées par les communautés ».

Next Post

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.