L’acteur Orlando Bloom, ambassadeur de l’UNICEF, en visite auprès des enfants d’Ukraine

12
SHARES
107
VIEWS

UNICEF/Skyba
L’ambassadeur itinérant de l’UNICEF Orlando Bloom joue avec des enfants dans le Spilno Child Spot de l’UNICEF dans une station de métro à Kiev, en Ukraine, le 25 mars 2023.

Au cours de sa visite de trois jours à Kyïv, Irpin et Demydiv, Orlando Bloom a pu constater l’impact dévastateur que la guerre en Ukraine continue d’avoir sur les enfants, plus d’un an après l’escalade du conflit en février 2022.

L’UNICEF estime que 1,5 million d’enfants risquent de souffrir de dépression, d’anxiété et d’autres troubles mentaux, ce qui a des répercussions à long terme sur leur santé physique et mentale.

Tweet URL

« Lorsque je suis venu pour la première fois en Ukraine en 2016, j’ai constaté les conséquences catastrophiques de la guerre sur les enfants et les familles, et j’ai vu à quel point les besoins fondamentaux tels que la scolarisation et le soutien psychosocial sont essentiels au bien-être des enfants », a déclaré l’acteur britanniqué.

Il s’était rendu dans l’est de l’Ukraine en 2016 et en Moldavie l’année dernière pour rencontrer des familles de réfugiés fuyant l’Ukraine. « Aujourd’hui, alors que les enfants de tout le pays sont touchés, ce soutien est plus vital que jamais », a-t-il dit.

Au cours des 13 derniers mois, des milliers d’écoles ont été gravement endommagées ou détruites par les bombardements et les tirs d’obus, obligeant près de 2,7 millions d’enfants ukrainiens a suivre un enseignement en ligne en ligne ou selon des modalités mixtes (face à face et en ligne).

Dans les pays d’accueil des réfugiés, deux enfants ukrainiens sur trois ne sont actuellement pas inscrits dans les systèmes éducatifs du pays d’accueil. Une étude récente de l’UNICEF révèle que les enfants d’âge préscolaire sont particulièrement touchés, car ils n’ont pas la possibilité de développer les compétences essentielles dont ils ont besoin pour réussir à l’école. Ces questions et d’autres liées aux droits de l’enfant et à la reconstruction centrée sur l’enfant en Ukraine ont également été abordées lors de la rencontre entre Orlando Bloom et le Président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky.

« Certains des enfants que j’ai rencontrés – comme Hanna, 10 ans, de Volnovakha, dans la région de Donetsk – n’ont eu qu’un accès limité à l’éducation en face à face pendant plus d’un an », a-t-il  déclaré.

« Alors que l’UNICEF contribue à faire en sorte que les enfants soient en mesure d’apprendre en ligne, ils sont toujours privés de l’expérience cruciale de l’interaction avec leurs camarades de classe et leurs enseignants. En particulier pour les plus jeunes, ces interactions sont essentielles pour leur développement émotionnel et cognitif et ne peuvent pas être remplacées par un écran d’ordinateur.

L'ambassadeur de bonne volonté de l'UNICEF Orlando Bloom rencontre des enfants affectés par la guerre en Ukraine
UNICEF
L’ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF Orlando Bloom rencontre des enfants affectés par la guerre en Ukraine

Sécuriser les établissements scolaires

Au cours de son voyage, Orlando Bloom s’est rendu à Irpin, une ville fortement marquée par les premiers jours de la guerre. Il a visité une école dont le sous-sol a été transformé, avec l’aide de l’UNICEF, en abri anti-aérien, afin que les enfants puissent continuer à apprendre en toute sécurité lorsque les sirènes d’alerte aérienne retentissent.

M. Bloom a également visité les « Spilno Child Spots » de l’UNICEF à Irpin et à Kiev, où les enfants – y compris ceux qui ont été déplacés par la guerre – peuvent jouer et apprendre. Les « Spilno Spots » constituent également un guichet unique où les enfants peuvent bénéficier d’un soutien psychosocial, de contrôles médicaux et d’une orientation vers des services spécialisés. En 2022, plus de 500.000 enfants et leurs accompagnateurs ont visité 180 « Spilno Spots » à travers l’Ukraine.

Arina, 15 ans, dans les ruines d'une école à Irpin qui a été bombardée en mars 2022.
© UNICEF
Arina, 15 ans, dans les ruines d’une école à Irpin qui a été bombardée en mars 2022.

Poursuivre l’aide aux enfants et aux familleS

« Dans le chaos et l’incertitude de la guerre, soutenir l’éducation des enfants est un outil essentiel pour protéger leur santé mentale et leur bien-être à long terme », a déclaré Orlando Bloom. « C’est particulièrement important pendant les premières années, lorsque les enfants développent les compétences d’apprentissage et émotionnelles dont ils ont besoin pour atteindre leur plein potentiel ».

Plus que tout, les enfants ont besoin que cette guerre prenne fin et qu’une paix durable s’instaure pour retrouver leur enfance

Au cours de l’année écoulée en Ukraine, l’UNICEF a apporté aux enfants et aux familles touchés par la guerre une aide dans les domaines de l’éducation, de la santé, y compris la santé mentale et le soutien psychosocial, de la nutrition, de l’eau et de l’assainissement, et de la protection. Dans les pays qui accueillent des réfugiés d’Ukraine, l’UNICEF travaille avec les autorités nationales et locales, ainsi qu’avec des organisations de la société civile, pour apporter une aide d’urgence et des services de soutien aux familles qui fuient la guerre en Ukraine.

Alors que les hostilités se poursuivent sans relâche et que les besoins continuent d’augmenter, l’UNICEF continue d’intervenir en faveur des enfants en Ukraine et dans les pays voisins et a besoin de 1,05 milliard de dollars pour répondre aux besoins croissants de 9,4 millions de personnes, dont 4 millions d’enfants, qui restent profondément affectés par la guerre en Ukraine.

« Plus que tout, les enfants ont besoin que cette guerre prenne fin et qu’une paix durable s’instaure pour retrouver leur enfance, revenir à la normale et commencer à guérir et à se reconstruire », a déclaré Orlando Bloom.

Related Posts

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.