Philippines : le PAM met en garde contre les risques nutritionnels encourus par les familles frappées par le typhon

© UNICEF/David Hogsholt
De nombreuses maisons près de la côte dans le district de Purok aux Philippines ont été détruites par le typhon Rai.

Trois semaines après le passage dévastateur du super typhon Odette/Rai dans une grande partie des Philippines, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) avertit que la nutrition et la sécurité alimentaire sont en danger si les besoins alimentaires immédiats ne sont pas satisfaits au cours des six prochains mois.

L’agence onusienne basée à Rome faisait état de taux très préoccupants d’insécurité alimentaire et de malnutrition avant même le passage du typhon. Dans certaines zones touchées, comme la région de Caraga, 53% des familles n’avaient pas les moyens de s’offrir un régime alimentaire nutritif.

Dans le même temps, le taux de retard de croissance chez les enfants était de 36%, au-delà du seuil fixé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui signifie une « importance très élevée pour la santé publique ». Le retard de croissance indique que les enfants souffrent déjà de privations à long terme. Leur état nutritionnel les expose à un risque accru de maladies, voire de décès.

« Le super typhon Odette a laissé une traînée de dévastation dans son sillage, touchant des millions de personnes », a déclaré dans un communiqué Brenda Barton, Représentante du PAM aux Philippines, relevant que 11 des 17 régions de l’archipel ont été touchées. « Si nous n’agissons pas maintenant et ne fournissons pas l’aide alimentaire dont les familles touchées ont tant besoin, nous risquons de voir une augmentation rapide de la malnutrition évitable ».

Le PAM fournit plus de 70 000 colis alimentaires familiaux à différentes zones touchées par le typhon Rai aux Philippines.
© PAM/Maitta Rizza Pugay
Le PAM fournit plus de 70 000 colis alimentaires familiaux à différentes zones touchées par le typhon Rai aux Philippines.

Le PAM a besoin de 25 millions de dollars

Sur le terrain, le PAM a immédiatement soutenu le gouvernement philippin dans ses efforts de secours lorsque le typhon Odette s’est abattu sur le pays. L’agence onusienne a ainsi déployé 113 camions auprès du ministère de la Protection sociale et du Développement pour la livraison de colis alimentaires familiaux, de kits d’hygiène et d’autres articles de secours non alimentaires.

Mais pour soutenir les efforts de secours et de redressement menés par le gouvernement, le PAM a besoin de plus de 25 millions de dollars pour fournir une aide alimentaire à 250.000 survivants du typhon, ainsi qu’un soutien en matière de logistique d’urgence et de télécommunications pour l’ensemble de la réponse au typhon. Sur ce montant, au moins 20 millions de dollars sont nécessaires pour les transferts alimentaires et en espèces au cours des six prochains mois.

Le typhon Odette – le plus puissant à frapper l’archipel des Philippines en 2021 – a touché terre neuf fois sur une superficie équivalente à celle de l’Autriche en deux jours. Plus de sept millions de personnes ont été touchées, selon les dernières données gouvernementales.

« Les préparatifs et la réponse rapide du gouvernement ont été louables. Les taux de mortalité ont été relativement faibles et l’aide d’urgence est déployée dans les communautés », a ajouté Mme Barton.

Des rapports non confirmés de viols et de relations sexuelles en échange de nourriture

Le typhon a rasé des maisons, bouleversé des vies et dévasté des communautés d’agriculteurs et de pêcheurs qui constituent une source majeure de revenus et de moyens de subsistance. Il a provoqué des coupures massives d’électricité et de télécommunications qui touchent encore de nombreuses régions. « La route vers le rétablissement est longue et un soutien supplémentaire sera nécessaire », a insisté la Représentante du PAM.

De son côté, le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) alerte sur le sort des femmes et des filles, qui deviennent encore « plus vulnérables à l’exploitation sexuelle, à la traite des êtres humains et à la violence sexiste après des catastrophes naturelles comme le typhon Odette ». Des incidents non confirmés de viols, de violences domestiques et de relations sexuelles en échange de nourriture ont été ainsi signalés par le personnel de terrain des agences onusiennes.

Selon l’UNFPA, c’est le résultat d’une « situation désespérée engendrée par la pénurie de nourriture et d’eau potable, et de la perturbation des systèmes de soutien communautaire et des mécanismes de protection provoquée par le typhon Odette ».

« Nous observons tous ces défis à l’heure actuelle, et nous savons qu’ils sont liés. C’est pourquoi nous plaçons la santé, les droits et les choix des femmes au centre de notre réponse humanitaire à la dévastation causée par le super typhon Odette », a affirmé la Dre Leila Joudane, Représentante de l’UNFPA aux Philippines.

Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Radio Bafata FM

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.