Rougeole : forte hausse du nombre de cas en 2023 dans la Région européenne de l’OMS

11
SHARES
101
VIEWS

© UNICEF/Giacomo Pirozzi
Un jeune garçon est vacciné contre la rougeole dans la ville d’Osh, au sud-ouest du Kirghizistan.
L’année 2023 a été marquée par une forte augmentation du nombre de cas de rougeole dans la Région européenne, mettant en danger des millions de personnes, a alerté jeudi l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU (OMS), relevant qu’une réponse rapide aux épidémies de rougeole est essentielle pour protéger des millions d’enfants vulnérables.

Selon la branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 58.000 cas de rougeole ont été recensés l’année dernière dans 41 des 53 États membres de la Région – à cheval sur l’Europe et l’Asie centrale. Cette situation a entraîné des milliers d’hospitalisations et 10 décès liés à la rougeole.

Les derniers chiffres de 2023 représentent une augmentation rapide par rapport aux trois années précédentes et un risque pour toute personne de la région qui n’est pas protégée. Selon l’OMS, des efforts soutenus sont manifestement nécessaires pour empêcher que les cas de rougeole continuent d’augmenter en 2024.

Retard dans les campagnes de vaccination

« Alors que le virus continue de se propager dans de nombreuses parties de la Région, la détection des flambées et la riposte en temps opportun restent essentielles pour prévenir une nouvelle escalade et garantir les progrès de la Région vers l’élimination de cette maladie hautement contagieuse », a déclaré dans un communiqué, le Dr Hans Henri P. Kluge, Directeur régional de l’OMS pour l’Europe.

La forte proportion (près de la moitié) de cas chez les enfants de moins de 5 ans reflète, une fois de plus, l’énorme impact de la pandémie de COVID-19 sur les systèmes de santé, y compris sur les services de vaccination de routine. Il en résulte une accumulation importante d’enfants vulnérables qui n’ont pas reçu les vaccins de routine contre la rougeole et d’autres maladies évitables par la vaccination.

« Les systèmes de santé de la Région européenne de l’OMS ont du retard à rattraper pour atteindre rapidement les 1,2 million d’enfants qui n’ont pas été vaccinés contre la rougeole entre 2020 et 2022, tout en poursuivant la vaccination systématique » a ajouté le Dr. Kluge.

Cette alerte de la région européenne intervient alors que les dernières données mondiales font état précisément de 306 291 cas signalés à l’OMS en 2023, contre 171.156 cas en 2022. Il s’agit d’une augmentation de 79%, même si l’organisation souligne que les chiffres réels sont bien plus élevés.

Le Kazakhstan réagit à l'augmentation rapide du nombre de cas de rougeole.
© OMS
Le Kazakhstan réagit à l’augmentation rapide du nombre de cas de rougeole.

Mesures en Arménie, au Kazakhstan, en Roumanie et au Tadjikistan

La recrudescence de cette maladie virale très contagieuse, qui peut entraîner des complications mortelles et se propage par voie aérienne, est attribuée à une baisse de la couverture vaccinale pendant les années Covid. Il y a eu 51 grandes épidémies de rougeole l’an dernier, contre 32 en 2022.

Compte tenu de l’augmentation du nombre de cas de rougeole dans le monde, le risque d’importation dans la région européenne est presque inévitable, précise l’OMS. Tous les États membres touchés jusqu’à présent ont renforcé la surveillance pour détecter rapidement les cas et leurs contacts, intensifié leurs services de vaccination de routine et/ou mené des activités de vaccination de rattrapage pour vacciner les personnes vulnérables avant que le virus ne les atteigne.

Les mesures prises en Arménie, au Kazakhstan, au Kirghizistan, en Roumanie et au Tadjikistan, qui permettront de vacciner plus de 2,5 millions d’enfants de tous âges en 2023, semblent avoir contribué à freiner la propagation du virus dans ces pays. Cependant, la transmission se poursuit dans la région, ce qui représente « une menace permanente pour la santé de millions d’enfants ».

Arrêter les flambées

Si 33 des 53 États membres de la région ont obtenu la vérification de l’élimination de la rougeole d’ici 2022, ce résultat reste fragile. Pour conserver ce statut, un pays doit veiller à ce que la transmission du virus à la suite de toute importation soit stoppée dans les 12 mois suivant le premier cas signalé.

L’OMS invite tous les pays de la région à atteindre et maintenir une couverture de plus de 95% dans chaque communauté avec les deux doses de vaccin contenant la rougeole. Il s’agit ainsi de proposer une vaccination de rattrapage à ceux qui ont manqué l’une ou l’autre des doses de vaccin. Cela passe aussi par une surveillance pour isoler rapidement tout cas possible et assurer une réponse rapide aux flambées épidémiques dans toutes les communautés.

La rougeole est une maladie virale extrêmement contagieuse. Elle reste une cause de décès importante chez les jeunes enfants à travers le monde bien qu’il existe un vaccin sûr et efficace.

La prévention de la rougeole nécessite que 95% des enfants reçoivent deux doses de vaccin contre cette maladie. Or au niveau mondial, la couverture vaccinale s’élève à 83% et n’a pas retrouvé le niveau de 2019 (86%)

Related Posts

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.